Présidentielle ivoirienne: Soro parle de “coup d’État’’ du conseil constitutionnel suite à l’invalidation de sa candidature

Serge Alain KOFFI

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a affirmé lundi soir qu’il n’accepterait pas “ce coup d’Etat acté par le conseil constitutionnel’’ après l’annonce de l’invalidation de sa candidature à la présidentielle du 31 octobre par cette juridiction.

“Le Conseil Constitutionnel sous Mamadou Koné vient ainsi de cautionner, et cela sans surprise, la forfaiture et le parjure de M. Alassane Ouattara, consacrant ainsi la soumission du Droit et de la Justice à la férule du RHDP et de son Président. Nous ne pouvons accepter ce Coup d’Etat acté par le Conseil constitutionnel’’, a réagi M. Soro, dans un court texte sur sa page Facebook.

Au cours d’une audience publique, retransmise en direct sur la télévision nationale (RT1), le président de la Cour constitutionnelle Mamadou Koné a rendu public la liste définitive des candidats à la présidentielle du mois d’octobre.

publicité

La Cour constitutionnelle a annoncé la validation de la candidature contestée du chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara mais a par contre rejeté ceux de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro.

« Je conteste vigoureusement la décision injuste et infondée (…) Je considère que c’est une décision inique, politiquement motivée, juridiquement boiteuse et qui s’inscrit dans une logique d’anéantissement de la démocratie et l’Etat de droit’’, a-t-il ajouté.

Aussi, a-t-il annoncé “une étape nouvelle de (son) combat pour la démocratie’’ en Côte d’Ivoire qu’il envisage “âpre’’.

“Mais nous la gagnerons sans aucun doute », a-t-il assuré.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire