Côte-d’Ivoire: Ivoir’Hebdo, 1er journal « indépendant » consacré aux grands genres, sur le marché

Le marché de la presse papier en Côte d’Ivoire s’est enrichi, depuis ce jeudi 17 septembre 2020, avec la naissance d’Ivoir’Hebdo, un journal paraissant les jeudis, exclusivement consacré aux grands genres mais avec un petit prix : 200 FCFA.

« Les faits ne choisissent pas leur camp ». Tel est le slogan d’Ivoir’Hebdo, le nouvel hebdomadaire mis sur le marché, ce jeudi 17 septembre 2020. « C’est un journal indépendant et libre, qui ne prend position pour aucun camp politique en Côte d’Ivoire et qui décrypte les faits, avec lucidité et responsabilité. Sa particularité est qu’il traite l’actualité avec profondeur, à travers les genres nobles qui font le charme du journalisme », explique André Silver Konan, le fondateur.

En effet, Ivoir’Hebdo est exclusivement consacré aux grands genres journalistiques, à savoir les grands dossiers ou grandes enquêtes, les grandes interviews et les grands reportages. A côté de ces genres nobles, le journal traite l’actualité à travers les décryptages, les analyses et les éditoriaux. Par exemple, la rubrique « Ce qu’il fallait comprendre (CQFQ) » traite un sujet sous un angle inattendu.


Autre particularité du journal. C’est le fait que la « Une » n’est pas surchargée, preuve supplémentaire d’un grand professionnalisme et d’une rigueur dans le choix des sujets. En effet, le premier numéro a une seule « Une » : « Où amenez-vous la Côte d’Ivoire ». Ainsi, le titre est illustré par les images d’Alassane Ouattara, d’Henri Konan Bédié, de Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro. De même que d’Emmanuel Macron. Puis d’Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, président de la Commission électorale indépendante (CEI) et de Mamadou Koné, président du Conseil constitutionnel.

Aussi, l’une des fortes innovations du journal est son prix : 200 FCFA. Incontestablement le prix le plus bas du marché. Alors que les hebdomadaires sont vendus à 500 FCFA et les quotidiens à 200 FCFA, ASK et son équipe misent sur un prix au rabais. Un risque commercial qu’ils comptent combler par un succès éditorial rapide.

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire