Affi N’Guessan « favorable » au « rassemblement » de l’opposition pour un « scrutin crédible »

Dorine Alam BANGA

Après la validation de la contestée candidature du chef de l’Etat de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, en vue de la présidentielle du 31 octobre, le candidat du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’guessan, se dit « favorable » au « rassemblement » de l’opposition pour un « scrutin crédible », dans un communiqué publié vendredi.

« Le candidat du Fpi accueille favorablement toute initiative qui concourt à l’atteinte de l’objectif de rassemblement et d’organisation d’un scrutin crédible pour contraindre le (parti au pouvoir, Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix), RHDP à mettre en place des institutions » de confiance, en vue de la présidentielle, gage d’une « alternance pacifique », a écrit son porte-parole Jean Bonin Kouadio, dans une note publiée sur sa page officielle.


Selon M. Bonin, le porte étendard du Fpi estime que cette action permettra de « mutualiser les forces » et arrêter le « cycle trentenaire de violences qui émaillent régulièrement les élections » dans le pays.

Hormis la candidature de M. Ouattara, lundi, le Conseil constitutionnel en a validé trois autres, dont celles de Affi N’guessan, Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire et rejetté 40 dossiers.

En conférence de presse jeudi à Paris, le leader de Génération et peuples solidaires, Guillaume Soro, qui a vu sa candidature invalidée en raison de sa radiation de la liste électorale, a invité toute l’opposition ivoirienne à se mettre « dans le sens d’une unité d’action » pour « faire barrage à la forfaiture et à l’imposture », par des « manifestations ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire