Côte-d’Ivoire: Les 4 candidats « interdits de toute propagande » en dehors de la période de campagne officielle

Anselme BLAGNON

La Commission électorale indépendante ivoirienne (CEI), a annoncé jeudi l’interdiction de « toute propagande par quelque mode que ce soit », en dehors de la durée réglementaire de la campagne de l’élection du président de la République du 31 octobre, prévue deux semaines avant le scrutin, dans une note.

Dans l’attente de la campagne qui court du « jeudi 15 octobre 2020 à zéro heure au jeudi 29 octobre 2020 à minuit », il est fait « interdiction de toute propagande électorale par quelque mode que ce soit, en dehors de la durée règlementaire de la campagne électorale », indique la note.

Aussi, la commission interdit à « tout individu d’apposer des affiches, de signer, d’envoyer ou de distribuer des bulletins de vote, circulaires ou professions de foi dans l’intérêt d’un candidat » en dehors de la période indiqué.


Lundi soir, la Cour constitutionnelle a rendu public la liste définitive des candidats à la présidentielle du 31 octobre, lors d’une audience publique.

Sur les 44 dossiers réceptionnés par l’institution, seules quatre candidatures ont été approuvées.

Il s’agit de celles du président sortant Alassane Ouattara qui brigue un troisième mandat controversé, du patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié, du chef du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan et de l’ancien député Bertin Kouadio Konan.

La juridiction a invalidé les candidatures de l’ex-président Laurent Gbagbo et de l’ancien patron de l’Assemblée nationale Guillaume Soro en raison de leur radiation de la liste électorale.

Quant aux dossiers des anciens ministres Mabri Toikeusse, Mamadou Koulibaly, Gnamien Konan, Amon Tanoh, ils ont été invalidés pour défaut de parrainage.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire