Les avocats de Justin Koua dénoncent son incarcération au camp pénal de Bouaké

Dorine Alam BANGA

Les avocats du porte-parole de la frange pro-Gbagbo du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Justin Koua, transféré mardi au camp pénal de Bouaké (Centre ivoirien), ont dénoncé les « agissements du procureur du tribunal de Korhogo (Nord) Mory Koné, estimant qu’ils « violent les droits de la défense » et « mettent en danger la vie » de leur client, selon une note.

La défense de M. Koua « dénonce les agissements du procureur de la République de Korhogo, qui violent les droits de (ses conseils) et mettent en danger la sécurité et la vie de leur client, qui souffre déjà d’une fracture non encore consolidée de la hanche, à la suite d’un accident de la circulation », ont indiqué Me Ange Rodrigue Dadjé et Roselyne Aka-Serikpa.


Arrêté mercredi à Korhogo, Justin Koua a été inculpé vendredi pour « troubles à l’ordre public » et placé en détention à la prison de la ville.

Soulignant que le transfèrement « même administratif » d’un détenu (qui bénéficie de la présomption d’innocence) doit se faire avec un peu d’égards et en collaboration avec sa défense », les avocats du porte-parole du FPI pro-Gbagbo qui se sont dit « une fois de plus surpris » de l’ »apprendre de source non judiciaire », ont révélé en avoir été informé par le procureur « bien plus tard ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire