Côte d’Ivoire: Soro compte « piloter » l’appel à la désobéissance civile depuis son exil « grand luxe » à Paris

Soro annonce “un comité de pilotage’’ pour l’application de l’appel à la désobéissance civile de l’opposition

Serge Alain KOFFI

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, en exil en France, a annoncé dimanche à Paris une réunion prochaine de l’opposition en Côte d’Ivoire pour la mise en place d’ “un comité de pilotage’’, chargé de mettre en œuvre l’appel à la désobéissance civile lancée pour faire barrage à la candidature à un troisième mandat consécutif du chef de l’Etat Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre.

“L’opposition va tenir une réunion pour mettre en place un comité de pilotage qui sera chargé de mettre en œuvre l’appel à la désobéissance civile’’, a affirmé M. Soro, dans un entretien accordé à la télévision panafricaine Afrique Media.

La candidature de M. Ouattara, jugée anticonstitutionnelle par l’opposition, cristallise les tensions en Côte d’Ivoire, où une quinzaine de morts ont déjà été enregistrés dans des manifestations de protestations contre cette candidature.

Le 20 septembre, l’opposition avait appelé à la désobéissance civile pour faire barrage à cette candidature et pour protester contre le rejet de celles de plusieurs de ses figures dont Guillaume Soro par le conseil constitutionnel.


Lors de cet entretien à Afrique Media, le président de Générations et peuples solidaires (GPS), s’est de nouveau critique contre M. Ouattara, son ancien allié.

“Alassane Ouattara ne fera pas un troisième mandat. Je vous le dis et le répète. Nous nous battrons jusqu’au bout’’, a-t-il assuré, accusant au passage le président d’avoir été l’instigateur du coup d’Etat de décembre 1999 et la rébellion de septembre 2002.

“Si le peuple ivoirien a revendiqué le multipartisme sous Houphouët-Boigny qui était un peu comme un Dieu en Côte d’Ivoire et dans la sous-région , ce n’est pas Alassane Ouattara qui n’est même pas son égal qui résistera ’’, a-t-il ajouté, avant de conclure : “je supplie M. Ouattara de quitter le pouvoir pendant qu’il est encore temps’’.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire