L’absolutisme au détriment de l’état de droit

Certains présidents en exercice de la CEDEAO qui pratiquent l’absolutisme au détriment de l’état de droit (Alpha Condé, Alassane Ouattara et le dernier entrant Adama Barrow), changent la constitution de leur pays pour rester au pouvoir, ce qui est anticonstitutionnel.

L’absolutisme démontre encore une fois que la démocratie n’est pas respectée, en ce moment précis nous ne nous trouvons plus dans un état démocratique mais plutôt dictatorial.

Pourquoi ces derniers veulent-ils se maintenir absolument au pouvoir ?

Serait-ce à cause du tabouret présidentiel qui leurs confèrent certains avantages ?

Devons-nous hypothéquer la vie des ivoiriens et celles des africains, uniquement pour des intérêts qui desservent le peuple, mais qui ravit une poignée de personne dont l’objectif est de s’enrichir tout en se maintenant au pouvoir coûte que coûte.


Quel bilan devrons-nous tirer de la gouvernance de Mr Alassane Ouattara ?
Le gouvernement nous martèle à longueur de journée de sa bonne gouvernance, mais qu’est-ce que le peuple ivoirien en a-t-il déduit :
– L’augmentation du coût de la vie.
– Le déguerpissement des populations.
– La cherté des denrées alimentaires.
– L’insécurité grandissante dans le pays.
– Le non-respect des partis politiques.
– Un taux de chômage élevé, et le non-accompagnement dans la vie active des jeunes ivoiriens.
– Le non- respect des élus issus de l’opposition.
– Le bafouement des droits de l’homme (emprisonnement arbitraire sans aucun jugement digne de cela, des partisans de l’opposition politique.)

Ivoiriens et ivoiriennes, quand est ce que nous allons prendre notre avenir en mains, au lieu de rester de simple spectateur de la déchéance de notre pays ?

Cela ne tient qu’à nous, peuple de la côte d’ivoire, jeunesse ivoirienne, que vous soyez de tout bord (du nord au sud, de l’est à l’ouest et de toutes religions), de porter d’une seule voix votre choix lors des élections avenir.

Mr Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA garant des valeurs de Nanan Houphouët-Boigny, pour le changement (passation de pouvoir à la nouvelle génération), la réconciliation et la prospérité de notre pays (la Côte d’ivoire).

Donnons l’exemple pour un avenir meilleur et une paix durable en Côte d’ivoire.

Mr Augustin Mandjoba
Économiste – Financier
Vice président et Coordonnateur Grapa pdci /Suisse

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire