Déluges de pluie et cimetières détruits en France: Plus de 150 corps emportés par les eaux

Les corps retrouvés sur les côtes italiennes sont en état de « grande décomposition » et « doivent très probablement correspondre » aux cercueils emportés dans les inondations de cimetières français. Ce 6 septembre, on apprend que 150 corps du cimetière de Tende ont été emportés par les crues.

Plusieurs corps ont été retrouvés dimanche sur une plage de Ligurie, en Italie, deux jours après les violentes intempéries qui ont frappé le sud-est de la France et le nord de l’Italie.

« Il ne s’agit pas de décès récents ( …) mais de cadavres anciens qui doivent correspondre aux corps des cimetières engloutis par les flots d’eau. », selon le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez

« Nous sommes en train de rassembler des éléments pour les identifier. Mais c’est difficile car ils ont été retrouvés nus et nous n’avons pas d’éléments d’identification », avait expliqué ce lundi matin à l’AFP le garde-côte Giuseppe Semeraro, du port d’Imperia.

Ce mardi, selon Jean-Pierre Vassallo, le maire de Tende dans la vallée de la Roya, fait le triste bilan : 150 corps du cimetière de son village ont été emporté.

Ils sont partis sur 20 km et ont terminé un peu partout, parfois dans des jardins. Ce sont les habitants qui nous préviennent, pour que les marins-pompiers de Marseille sur place viennent les récupérer.

Jean-Pierre Vassallo

France3-regions.francetvinfo.fr

Intempéries : des corps retrouvés en Italie proviendraient de cimetières français

Les autorités sont confrontées à des difficultés d’identification pour ces cadavres en état de « grande décomposition ». Le bilan des inondations consécutives à la tempête Alex demeure incertain.

C’est un scénario particulièrement sombre qui se dessine dans la foulée des graves inondations provoquées par la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes. Les corps retrouvés sur les côtes italiennes sont en état de « grande décomposition » et « doivent très probablement correspondre » à des cercueils se trouvant dans des cimetières français et emportés dans les inondations, d’après le préfet des Alpes-Maritimes.


Plusieurs corps ont été retrouvés dimanche 4 octobre sur une plage de Ligurie, en Italie, deux jours après les violentes intempéries qui ont frappé le sud-est de la France et le nord de l’Italie. « Il ne s’agit pas de décès récents […] mais de cadavres anciens qui doivent correspondre aux corps des cimetières engloutis par les flots d’eau », a encore déclaré le préfet Bernard Gonzalez.

Un cimetière « ouvert en deux »

Dans la vallée de la Roya, le cimetière sinistré le plus proche de l’Italie, se situe à Saint-Dalmas-de-Tende, un village de la commune de Tende, toujours inaccessible par la route. Des cercueils pourraient avoir dérivé sous la force des torrents jusqu’à la Méditerranée. C’était en tout cas l’une des nombreuses craintes du maire, Jean-Pierre Vassallo, lorsque nous l’avions joint dimanche : « le cimetière a été ouvert en deux, des corps sont partis », avait-il notamment témoigné.

Le fleuve qui a fait tant de dégâts dans le secteur, la Roya, descend de la vallée et se jette dans la mer à Vintimille, en Italie, à une cinquantaine de kilomètres.

« Nous sommes en train de rassembler des éléments pour les identifier. Mais c’est difficile, car ils ont été retrouvés nus et nous n’avons pas d’éléments d’identification », a expliqué ce lundi le garde-côte Giuseppe Semeraro, du port d’Imperia.

Un corps du cimetière retrouvé à Breil-sur-Roya

Si des examens complémentaires, lorsque c’est possible, seront ainsi peut-être menés sur les dépouilles trouvées côté italien, selon nos informations, au moins un corps provenant du cimetière de Saint-Dalmas-de-Tende a été retrouvé, et formellement identifié, à Breil-sur-Roya, commune des Alpes-Maritimes distante d’une quinzaine de kilomètres.

LeParisien

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction