L’opposition promet un raz-de-marée au Félicia en Côte-d’Ivoire:

«Nous avons un devoir de vérité face à l’histoire» (Koné Boubacar, Fpi Gor)

Gor et Affi main dans la main pour la première fois

Le comité d’organisation du meeting de l’opposition prévu au stade Houphouët-Boigny pour ce samedi 10 octobre 2020 était face à la presse ce jeudi 8 octobre 2020, après-midi pour livrer les derniers détails sur l’organisation de la manifestation.

Koné Boubacar du Fpi-Gor, Kamagaté Brahima, secrétaire exécutif en charge de la jeunesse du Pdci et Ouattara Gnonzié le porte-parole de la plateforme Cdrp ont rassuré leurs militants et sympathisants quant à la tenue effective de ce rendez-vous que les proches du pouvoir voudraient voir échouer. Au cours de cette conférence de presse organisée à la Maison du parti à Cocody, Koné Boubacar, le principal conférencier a déclaré que toutes les formalités administratives y compris financières ont été prises pour assurer la réussite de l’événement. Ce samedi, les organisateurs attendent un déferlement humain sans précédent afin de marquer le top départ d’actions qui selon le conférencier en chef, vont permettre de ‘’mettre fin aux souffrances des Ivoiriens’’.

S’expliquant sur les enjeux politiques de ce rassemblement, il a déclaré : « Nous sommes très optimistes quant à la capacité des hommes et des femmes en charge de la préparation pour dire que tous les défis seront relevés. Félicitations pour la célérité avec laquelle ont travaillé les présidents de commissions. Nous avons un devoir de vérité face à l’histoire. Ce qui justifie ce meeting. Nous demandons à nos militants de se mobiliser car toutes les dispositions sécuritaires ont été prises et la peur doit quitter les Ivoiriens ». Koné Boubacar s’est dit rassuré que les Ivoiriens, en dépit des obstacles des adversaires, s’organiseront pour venir car la cause en vaut la peine. Celle de dire ‘’au monde entier que les Ivoiriens rejettent en bloc ce 3e mandat’’.


Se livrant à un commentaire de forme du communiqué de la mission conjointe Onu, Ua, Cedeao qui s’est achevée le 6 octobre 2020 par un communiqué aux accents diplomatiques, Koné Boubacar a dit : « L’Ivoirien a compris que son avenir dépend de lui-même et de lui seul ». Kamagaté Brahima du Pdci a quant à lui situé sur les modalités d’accès au stade le jour-J. Comme disposition, il explique que l’entrée sur le lieu de la manifestation se fera selon qu’on vienne du sud d’Abidjan ou du Nord de la capitale économique. Ainsi, outre les entrées A et B qui sont réservées aux personnalités, c’est-à-dire, les présidents de parti, les secrétaires généraux, les vice-présidents, toutes les personnes en provenance d’Abidjan sud accéderont au stade par la tribune latérale A et le virage A. la latérale et le virage B accueilleront tous les participants en provenance du Nord d’Abidjan. Enfin l’entrée lagunaire est réservée à ceux de Cocody et Bingerville. Dans l’enceinte du stade, les organisateurs annoncent que 100 mille jeunes sont attendus sur la pelouse.

Et pour ceux qui douteraient encore de l’unicité d’action entre les partis de l’opposition Koné Boubacar a averti en ces termes : « Cette fois l’opposition affiche complet face au Rhdp isolé et qui s’effrite. Dans ce sens, il est fort probable que M. Affi soit là ». Quant au concerné, Pascal Affi N’guessan, il a fait savoir sur Rfi son désir d’être aux côtés de l’opposition pour dire non au 3e mandat d’Alassane Ouattara. Des membres de sa plateforme Afd ont d’ailleurs pris part aux commissions qui préparent le meeting du 10 octobre.

Il faudra toutefois attendre samedi pour savoir si l’opposition emporte l’adhésion de la majorité. Ce même samedi, cependant, comme pour minimiser cette action de l’opposition ivoirienne, le chef de l’Etat Alassane Ouattara sera loin de la capitale économique. Engagé ces derniers temps dans la revue de ses grands chantiers, il inaugure dans la matinée du samedi, l’axe routier Ferké Kong long de 121 km et dont les travaux ont commencé en 2015.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “L’opposition promet un raz-de-marée au Félicia en Côte-d’Ivoire:

  1. ==========UN RACCOURCI QUI EN TEMOIGNE LONG ! ========

    Réunir donc cinquante mille personnes (1% des 5 Millions d’Abidjanais) pour dire ‘’au monde entier que les Ivoiriens (une population estimée à plus de 20 millions représentée par 0,25% d’entre elle) rejettent en bloc ce 3e mandat’’… Voici la finalité recherchée par les « hérauts » du 10 octobre 2020 !

    Soit tout simplement 1% des Abidjanais et 0,25% des ivoiriens !

    Ramenés ces badauds à un chiffre de 150 mille personnes ne donne rien de significatif ! L’échantillon est toujours ridicule ! On aurait 3% des Abidjanais et 0,75% des ivoiriens !

    Ces chiffres sont TROP faibles pour se donner une légitimité vis-à-vis du monde !

    La meilleure légitimité c’est dans les urnes qu’elle se gagne ! En 2010 comme en 2020.

    Les actions qui vont permettre de ‘’mettre fin aux souffrances des Ivoiriens’’, ce sont bien LES CHANTIERS DU DEVELOPPEMENT QUE LE PREDIDENT OUATTARA CONTINUE D’INAUGURER.

    « LE PROGRÈS POUR TOUS, LE BONHEUR POUR CHACUN » tant vanté et jamais vu, ce n’est manifestement pas pour aujourd’hui avec les casses planifiées pendant que les leaders se terrent dans leurs châteaux !

  2. une opposition « choco » ivoirienne . sinon en Guinée Cedou Dalen a fait mieux que cette opposition ivoirienne en assumant la paternité des manifs. avec des dizaines et des dizaines de milliers de personnes dans les rues pendant des jours et des jours avec son lot de désagrément mais leur PR est là toujours au perchoir. malgré les marches chaque jour Alpha condé a organisé son referendum , et se prépare à organiser son élection présidentielle contre vents et marées contre le même Cedou .donc ce n’est pas en allant vagabonder dans un stade avec seulement 50 000 personnes que l’on dira : bon comme l’opposition a réuni 50000 donc il faut que ADO parte. c’est ridicule.et que dira la communauté lorsque le RHDP VA BATTRE LE RAPPEL DANS LE MEME STADE, on dira a l’opposition de quitter dans sa rébellion.

  3. === CHANGEMENT DE FUSIL D’ÉPAULE ======

    Après avoir perdu INUTILEMENT du temps et de l’énergie à contester le nouveau mandat du Président Alpha CONDÉ, au sein d’un Front national de défense de la Constitution (FNDC) et enterré plusieurs militants, victimes des marches et des manifestations violentes, le chef de l’opposition guinéenne change son logiciel !

    Il accepte ENFIN de se battre avec le thème des réalisations, seule base pour accrocher le citoyen. Ainsi il rappelle au peuple ses réalisations …en 1998 en tant que Ministre des Travaux Publics.

    Ecoutons Cellou Dalein DIALLO (lu pour vous sur Guineenews) :

     « …Je suis venu ici avec le Général Conté en 1998 procéder à l’inauguration de la route. Lui et moi sommes venus s’arrêter sur ce pont parce qu’il connaissait bien N’Zérékoré et savait à quel point le bac qui était là était contraignant pour les usagers de la route.  Donc c’est un plaisir et c’est l’occasion pour moi de penser au Général Lansana Conté qui était très fier de la réalisation de cette route Sérédou- N’Zérékoré-Lola et j’en ai assuré la maîtrise d’ouvrage pour le gouvernement. Ça a été réalisé par l’entreprise Guiteres dont la base vie était là où moi-même j’ai passé plusieurs nuits. Donc c’était bon de s’arrêter ici, de penser au Général Lansana Conté qui a été à l’origine de cet ouvrage.

    C’est après ça qu’on a fait le pont sur le Niger à Yirikiri, le pont sur le Niger à Djelibakoro et le pont sur le Tinkisso et le pont sur le Fatala à Boffa parce que le général détestait les bacs », s’est souvenu Cellou Dalein Diallo.

    QUI A DIT QU’ON NE MANGE PAS ROUTES ET PONTS ?

    Une leçon de réalisme politique que on l’espère, inspirera AFFI s’il veut garder son fragile tabouret de chef de l’opposition !

    Les autres on les comprend. Ils ne sont pas dans le jeu électoral de 2020. De surcroît, les jeunes militants qui arrivent à la majorité, n’ont pas été enregistrés. Leur intérêt est donc de bloquer l’ascension d’AFFI qui pourrait prendre le large et conforter sa légitimité discutée, en attendant 2025.

    Coalition de singes, de scorpions et de lièvres en route pour le marché hebdomadaire !

  4. Bref : opposition nulle ; opposition sans représentativité ; opposition sans idée ; opposition stupide ; opposition qui n’aura que ses yeux pour pleurer au soir du 31 octobre 2020. A ce compte et à votre place les ADOmoutons, le boulevard étant ouvert pour le takokélé, je serais assis au maquis en train de boire et me gaver de porc-au-four, le nouveau menu très très démocratique depuis la chute de Gbagbo (ce salaud qui empêchait non seulement le rôdôrô de porter son boubou, mais aussi de boire de la bonne de la bonne bière et de manger du bon porc-au-four MdR). Alors pourquoi s’époumoner ici à crier votre magnificence, votre force et votre assurance ? Jouissez donc de la débâcle programmée d’une opposition aux abois. Non ? Et pourtant, mon intuition est et reste que ÇA NE PASSERA PAS. Et même si ça en donnait l’impression, tout ce cirque ne dépassera pas le cap de 2020.

  5. Allons-y donc pour le combat du 31 Octobre entre Caca-A et Caca-B. Sans suspense aucun pour cet affrontement qui ne peut déboucher que sur… une merde.

  6. === METS TON ÉNERGIE AU FRAIS ====

    Mon cher @Coigny,

    Mets ton énergie au frais. Tu en auras besoin terriblement demain.

    Au Stade Olympique Alassane OUATTARA, le nouveau temple du foot ivoirien, tu étais absent samedi dernier faute de parking climatisé.

    Demain au bon vieux Geo-André d’Abidjan devenu Stade Houphouët Boigny (comme l’autre Geo-André de Tunis rebaptisé du nom du père fondateur de l’espérance Sportive de Tunis, donc Stade Chedly Zouiten), on attend un @Coigny plein d’énergie et prêt a tous les exploits. Comme le Bison
    Georges Yvan André, l’extraordinaire sportif et aviateur français.

    Tu auras à ta disposition tout LE FELICIA du plateau (excepté les ZONES ROUGES) et la lagune au besoin…

    De 7h00 à 17h00. Dans l’oreille droite et dans le pavillon gauche. 17h00….

    NB: Pas de visioconférence. Tout en live. Avec TOUS LES ORGANISATEURS. Pas de sortie clandestine par porte derobée avant l’heure.de clôture.

    Proprement avec toutes les musiques des sphères et afin que Lundi au matin, vous ramassiez le pouvoir dans la rue.

    Si le ciel ne tombe pas sur la tête du RHDP c’est que le pétard était mouillé.

  7. >Au Stade Olympique Alassane OUATTARA, le nouveau temple du foot ivoirien, tu étais absent samedi dernier faute de parking climatisé.

    Très bonne, très fine. Je suis Mdr, ça change d’échanger avec un autre internaute que @Tilapia. Encore bravo ! Ceci dit, et selon ta conviction, Ouattara aura excellé dans l’art de dégoûter toute opposition et obliger cette dernière à lui abandonner l’arène – ici, un cacadrôme à à ciel ouvert – pour un affrontement à 2 avec son nouveau caniche. Encore bravo, on va vers une élection entre Caca-A et Caca-B, dont le résultat, forcément fusionnel, donnera une grosse merde au palais. On reste toutefois curieux de voir ce gros ramassis scato tenir la barre, ne serait-ce que pour les 2 mois qui nous séparent de la fin de l’année.

  8. La table de multiplication de 2.
    Je me souviens comme si c’était aujourd’hui la chansonnante récitation de la table de multiplication à l’école primaire confessionnelle devant mon Maitre de race blanche aussi robuste que son fouet à porter de main.Gare à celui là qui se tromperait( les quatre gaillards).
    @Coigny le debaptiseur parfois sécessionniste et anti-nordiste à pleine dent, affirmait que la mission de l’ONU , UA ,CEDEAO était venue tirer les bretelles à Son Excellence Président OUATTARA car vomi par la communauté internationale. Résultat de la mission 2 fois 0.
    Maintenant il voit la fin du régime deux mois après les élections du 31 Octobre. Résultat 2 fois 1 car on sera encore calé au pouvoir en attendant que tu chansonnes 2 fois 2 jusqu’à ce que tu atteignes les 60 mois correspondant à la mandature constitutionnelle.
    Comme le disait mon maître d’école coranique tous les moyens mémo-techniques sont bons pour retenir ses leçons.
    À chacun sa lorgnette !!

  9. === METS TON ÉNERGIE AU FRAIS ==== (dixit @wara)
    Et de l’énergie, il en déborde de la joie que procure ce qui est attendu avec effervescence, et même parfois, impatience. On va donc attendre… En attendant, laissons la piste à @quoi pour danser, se réjouir et pavoiser. Au fait, si tu me suivais VRAIMENT, tu aurais lu ici écrit de ma main que l’opposition a tors de minimiser Ouattara qui reste un formidable manœuvrier. Devenu d’autant plus dangereux qu’il est aujourd’hui dans la posture de celui qui a tout à perdre.

    Petite ritournelle reprise sans procédé mnémotechnique aucun – au primaire, aussi – à l’attention de @quoi : « le renard passe, passe… »

  10. ==== MUTANT, IMPRECIS ET SDF ! ========

    On nous a ressassés avec un pathétique « Ça ne passera pas ! » depuis le 6 août (datation confirmée au Carbone 14 par@Coigny) !

    ÇA UN PRONOM SDF ET SANS PIECE D’IDENTITÉ !  »

    Mon très regretté Monsieur GUEDE pour suivre la belle évocation entamée par @Quoi et dont l’ombre planera encore sur Saint Michel de Man, nous faisaient réciter depuis le pas de la porte cette genre de leçon : « Les pronoms démonstratifs s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils remplacent.. ».

    M. Guedé etait le seul qui habitait dans la cour du Diocèse et il n’y avait aucune chance d’échapper à son regard d’aigle en entrant dans la cour de cette magnifique Ecole.

    Il fallait connaître sa leçon. Aucune négociation n’était possible. AUCUNE.

    J’imagine mon maître encore vivant et entendant cette chanson « Ça ne passera pas ! ».

    L’auteur @Coigny aurait eu deux choix : soit changer d’établissement soit quitter la ville et retourner au village.

    Comme GUIKAHUE quand il quittait l’école protestante de la grande ville Gagnoa pour retourner au village à Tipatipa ! Posez lui la question. Il sait.

    « Ça ne passera pas ! » s’est avéré flou. Sans identité de référence précise. Donc on sera à l’aise pour se dédire. Et médire les éventuels accusateurs !

    Le « Ça » n’est plus une affaire de candidature. Il serait désormais une affaire de gouverner sereinement. Et le nouveau rendez vous n’est plus le 31 octobre mais le 31 décembre, dernier jour de l’an 2020. L’an de grâce du WARA !

    « Ca » n’étant pas rattaché à un acte précis, il pourra jouir de sa capacité de mutant chronique et être associé à d’autres événements qui surviendraient de manière fortuite ou non.

    RIP mon cher Monsieur GUEDE vous qui avez forgé une bonne partie de l’élite de l’Ouest montagneux de notre cher pays.

    Nous voici au Jour J.

    Dansez au Felicia comme vous savez si bien le faire. On ne vous retirera pas ce mérite.

    Pendant ce temps on inaugure sereinement la nouvelle autoroute Ferké-Kong. La route préalable à tout développement. La route préalable à tout progrès social. La route sans laquelle finalement les fameux IDH Indices de Développement Humains qu’on brandit à chaque meeting, peuvent difficilement évoluer à la hausse.

    Les uns marchent. Les autres oeuvrent au progrès de la nation.

    Avec Monsieur Guede à la composition, quand on avait quelque chose à se reprocher, il fallait éviter de choisir une récitation qu’il pourrait exploiter CONTRE vous. La Cigale et la Fourmi…ou Le Corbeau et le Renard…

    Leçons à méditer par chacun et tous en ce jour en faisant cette séance de marche forcée sur 3 à 4 kms au Plateau avant d’atteindre le FELICIA. Après tout quel mal y a t il à perdre de la graisse en marchant un peu ?

Laisser un commentaire