Côte-d’Ivoire: L’opposition «pas à mesure» de faire le plein du stade Houphouët-Boigny, l’organisation accuse «la pluie et les intimidations»

blank


Par Sylvie Kouamé

L’opposition en Côte-d’Ivoire n’avait pas encore réussi à faire le «plein-plein» du stade Houphouët-Boigny sur le coup de 13 heures GMT, heure d’Abidjan.

Selon des organisateurs interrogés, la pluie et les intimidations ont eu raison des milliers de manifestants, potentiellement prêts à déferler sur la commune du Plateau.

Près de trois heures après l’heure indiquée pour le début de ce «grand rassemblement » annoncé par les opposants, le programme de la manifestation n’avait pas encore réellement débuté.

Ce rassemblement annoncé comme celui qui devait définitivement faire reculer et plier Ouattara, est une initiative de plusieurs groupements de partis politiques hétéroclites, pour certains, les uns opposés aux autres il y a a peine quelques mois de cela.

Elle a été boycottée par une bonne frange de militants pro-Gbagbo, toujours pas prêts à pardonner au PDCI de Bédié et aux anciens rebelles de Soro Guillaume, leurs rôles dans la déportation de leur champion à La Haye. Ces mêmes fidèles de Gbagbo accusent Affi N’Guessan, transfuge de leur propre camp, de trahison envers l’ancien Président déchu en 2011.

Plus d’infos suivront

blank

blank

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Côte-d’Ivoire: L’opposition «pas à mesure» de faire le plein du stade Houphouët-Boigny, l’organisation accuse «la pluie et les intimidations»

  1. ==== YAKO BEDIE ! YAKO N’ZUEBA ! YAKO LE SPHINX ====

    Pathétique fin de carrière.

    Bedié qui doit prendre la parole pendant que le Stade Houphouët Boigny se vide. Les temps ont bien changé dêh !!!

    Dans l’énervement N’ZUEBA precipite le reste de son discours. Peine perdu. Le coeur du public n’y est plus. Trop de cafouillage pour l’organisation d’une manifestation épreuve de vérité.

    Si le vieux Temple du Foot avait été refusé à cette opposition iconoclaste pour quelque raison que ce fut, l’impact aurait été plus fort pour elle que ce lancement de la désobéissance civile SANS PROGRAMME. Et pour cause. Tout puait à mille lieues l’impréparation, la peur au ventre et surtout une absence cruciale de concertation sur les directives à donner. Le seul point d’accord et qui n’était pas hélas un plan d’actions, c’était le titre du meeting « Non à un 3ème mandat ».

    Entre un AFFI soucieux de légitimité et qui sait que cette élection est une chance pour lui et des opposants de la 25ème heure, recalés pour des raisons évidentes et qui seront très vite infréquentables par les clans origlnels, on voyait à pleine page, une grande fracture, une inconciliable ligne de démarcation !

    Ce soir nous étions au Cap des Aiguilles en Afrique du Sud là oû l’océan indien et l’océan Atlantique se croisent SANS SE MELANGER. Eaux chaudes d’un côté, Eaux froides de l’autre. Chacune avec ses requins mais surtout ses baleines échouées et rejetées.en mer. Qui serviront à nourrir les petits poissons.

Laisser un commentaire