Côte-d’Ivoire: « Le meeting de samedi était le 1er acte de la désobéissance civile… » (opposants, communiqué)

Les plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne ont organisé un meeting, premier acte de désobéissance civile, le 10 octobre 2020, au Stade Félix HOUPHOUET- BOIGNY d’Abidjan.

De nombreuses entraves, en vue d’empêcher l’arrivée de nos militants, de nos sympathisants et des populations au Stade Félix HOUPHOUET- BOIGNY ont été perpétrées par le régime du RDPH, en complicité avec certains éléments des forces de l’ordre.

Ainsi :

– Des barrages ont été érigés juste pour créer des difficultés d’accès au stade ;
– Le cortège du Président Henri KONAN BÉDIÉ a été bloqué ;
– Des transporteurs, qui devaient convoyer des participants, ont été instrumentalisés pour se désister au dernier au moment ;
– Des cars transportant les militants ont été empêchés d’arriver sur le site de la manifestation. C’est le cas, entre autres, de ceux en provenance de Yopougon, attaqués et stoppés à Siporex, d’Attécoubé, arrêtés au niveau de la Caréna, d’Aboisso, de Bonoua et de Bassam, arrêtés à Bassam ;
– Les cars qui ont pu arriver d’Adjamé, d’Abobo, d’une manière générale du nord et du nord-est d’Abidjan, ont été stoppés au niveau de Fraternité matin, pour créer des difficultés supplémentaires aux militants qui ont dû se rendre à pied au stade;
– Plusieurs cars transportant des militants ont été caillassés ;
– Des individus armés de gourdins et de machettes ont intimidé, provoqué et agressé des participants à mains nues, sous le regard complice de certains éléments des forces de l’ordre ;
– Enfin, des véhicules de police avec du matériel de combat ont été déployés sur le plateau dans le but évident d’intimider les militants.

Malgré ces entraves, plus de 100 000 militants, sympathisants, sympathisantes et populations éprises de paix et de justice se sont rendues au Stade Félix HOUPHOUET- BOIGNY sans participer à aucun acte violent ou vandalisme, comme en témoignent les images et les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux.

Devant ces Ivoiriens exceptionnellement mobilisés et enthousiastes, malgré ces entraves, les orateurs ont tour à tour galvanisé les démocrates et les populations épris de paix, de liberté et de démocratie qui disent non à un 3e mandat d’Alassane OUATTARA et exigent des élections paisibles et transparentes.


SEM Henri KONAN BÉDIÉ, Président du PDCI- RDA, Président de la conférence de la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix(CDRP) et Doyen de l’opposition, a saisi l’occasion de cette rencontre pour demander solennellement l’implication du Secrétaire Général de l’ONU, SEM Antonio GUTURES, dans le dossier ivoirien pour la mise en place d’un organe électoral capable d’organiser des élections crédibles, avant l’élection présidentielle .

Face au succès de ce meeting fondateur, les Présidents des plateformes et des partis politiques:

• Félicitent le comité d’organisation pour la grande mobilisation des militants et la maîtrise de l’environnement de cette rencontre ;

• Remercient ces milliers de militantes et militants de base, ces démocrates venus de toutes les communes d’Abidjan, de certaines villes de Côte d’Ivoire, ceux qui ont pu accéder au stade comme ceux qui ont été empêchés d’y accéder, pour être les témoins oculaires de la cohésion de l’opposition et prendre à témoin la communauté nationale et internationale du parjure et de l’imposture des tenants du pouvoir RHDP ;

• Saluent les présences distinguées des leaders des organisations de la Société civile; des ex-Premières dames Henriette KONAN BÉDIÉ et Simone EHIVET GBAGBO, du Ministre Marcel AMON-TANOH, candidat injustement éliminé par le Conseil Constitutionnel et de l’artiste Fréderic EHUI MEIWAY;
• Saluent particulièrement la présence de la délégation des chefs et propriétaires terriens ATCHAN et des transporteurs qui ont su résister aux intimidations et achats de conscience des tenants du pouvoir RHDP ;
• Adressent leurs remerciements aux journalistes et aux photographes de la presse nationale et internationale pour leur mobilisation;
• Apportent leur compassion aux transporteurs dont les cars ont été abîmés et aux militants violentés et blessés.
• Expriment leur désapprobation des comportements de nombreux éléments des forces de l’ordre qui n’ont su être professionnels et républicains.

Les Présidents des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne rappellent que la rencontre du stade Félix HOUPHOUET- BOIGNY est la première des actions de protestation pacifique de la désobéissance civile devant conduire à une élection présidentielle crédible, inclusive, transparente et apaisée pour la construction d’une Côte d’Ivoire Réconciliée, Unie et Prospère.

Enfin, les Présidents des plateformes et partis politiques de l’opposition ivoirienne demandent aux militants de rester mobilisés et à l’écoute des directions de leur parti pour les actions futures.

Fait à Abidjan, le 11 octobre 2020

P. Les Présidents des Plateformes et partis politiques de l’opposition
P.O. Le Secrétaire Permanent de la CDRP
Pr Maurice KAKOU GUIKAHUÉ

blank

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire