Côte-d’Ivoire: Ce que Ouattara a dit aux membres du Conseil stratégique

Chères sœurs, Chers frères,
Chères militantes et chers militants de notre grand parti, le RHDP,

Je suis heureux de vous retrouver cet après-midi.

Je me réjouis de la présence de la quasi-totalité des responsables de l’encadrement des militantes et des militants de notre parti.

Je tiens à vous remercier et à vous féliciter chaleureusement pour le travail remarquable que vous accomplissez, au quotidien, sur le terrain, auprès des militants du RHDP et des populations de vos régions politiques respectives.
Je voudrais, particulièrement, vous féliciter pour les résultats impressionnants obtenus lors de la révision de la liste électorale et du parrainage.

Chères sœurs, Chers frères,

Votre détermination et votre engagement de tous les instants constituent le signe de la vitalité de notre grand parti au service d’une Côte d’Ivoire prospère, pacifique, solidaire et unie.

Votre présence cet après-midi constitue également un hommage mérité à notre regretté Premier Ministre, mon fils, votre frère, Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné par notre parti pour l’élection présidentielle
Je vous demande d’observer une minute de silence à la mémoire de ce grand homme d’Etat, grand serviteur de la Nation. Je vous remercie.
Chères sœurs, Chers frères,

Notre rencontre se situe, comme vous le savez, dans un contexte socio-politique particulier, marqué par les préparatifs de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je tiens à vous rassurer que tout a été mis en œuvre par le Gouvernement pour que ce scrutin se déroule dans les meilleures conditions.

Dans ce cadre, vous vous souviendrez certainement, que j’avais instruit le Premier Ministre Amadou Gon d’initier un dialogue politique inclusif, qu’il a conduit avec patience et efficacité et qui se poursuit aujourd’hui avec le Premier Ministre Hamed Bakayoko.

Je tiens à rappeler que ce dialogue politique a été l’occasion de retrouvailles et d’échanges francs, fraternels et libres entre les différents acteurs de la vie politique et les responsables des organisations de la société civile de notre pays.
Il a d’abord permis d’aborder, de débattre et de trancher, démocratiquement, l’ensemble des préoccupations et des questions relatives à la constitution puis au processus électoral.

Ces concertations, qui ont duré de juillet à septembre 2016, ont abouti à l’adoption, par referendum, de la constitution du 8 novembre 2016.

De même, le dialogue avec les partis d’opposition et la société civile, de janvier à juin 2019, a permis la mise en place de la Commission Électorale Indépendante.
Enfin, c’est après plusieurs échanges avec les partis politiques de Janvier à Février 2020, que le code électoral a été adopté.
Je me félicite, donc, que toutes les étapes du processus devant aboutir à la tenue, le 31 octobre 2020, de l’élection présidentielles, aient été arrêtées et validées dans le cadre de ce dialogue politique.
Il en est de même pour la révision et la publication de la liste électorale, tout comme le parrainage électoral, qui se sont déroulés conformément aux textes en vigueur.

Le lundi 14 septembre 2020, le Conseil Constitutionnel a publié la liste des candidats pouvant participer à l’élection. Je m’honore de figurer parmi les candidats retenus, pour le compte de notre parti, le RHDP, qui m’a investi de sa confiance le 22 août dernier.
Je voudrais, encore une fois, vous rassurer et, à travers vous, l’ensemble de nos compatriotes, que le scrutin du 31 octobre 2020 se déroulera de manière démocratique, transparente et dans un climat apaisé.
La mission conjointe de la CEDEAO, de l’Union Africaine et des Nations Unies, qui a séjourné dans notre pays, du 4 au 6 octobre 2020, pour apprécier l’environnement électoral et évaluer le processus électoral, a pu s’en rendre compte. Elle a donc invité tous les candidats à aller aux élections, le 31 octobre 2020.


Chers frères, chères sœurs,
À quelques jours de la date d’ouverture de la campagne électorale et à deux semaines de la tenue du scrutin, j’ai tenu, en ma double qualité de candidat et de Président de notre grand parti, à vous rencontrer pour vous confier ma campagne, vous demander d’investir le terrain et de ne céder à aucune provocation.
En effet, l’équipe de campagne que j’ai mise en place repose sur chacune et chacun de vous ici présents dans cette salle, sous la conduite des 4 Directeurs Nationaux de Campagne, le Premier ministre Hamed Bakayoko, le Président Ahoussou Jeannot, le Ministre d’Etat Patrick Achi et la Ministre Kandia Kamara.

En tant qu’acteurs principaux de ma campagne, je vous exhorte à mener, avec beaucoup d’humilité, en étroite collaboration avec les élus de vos régions et localités respectives, une campagne de proximité, en vous tenant à l’écoute de nos concitoyens, pour mieux répondre à leurs attentes et à leurs besoins.

Pour ce faire, vous devez présenter notre bilan de moins de dix (10) ans de gestion du pays, ainsi que notre vision pour les cinq (5) années à venir.

Chères sœurs, Chers frères,

Nous avons un bilan. Il est éloquent, dans tous les domaines. Nos acquis et nos réalisations sont le double voire le triple des réalisations cumulés des régimes qui nous ont précédé, depuis 1993.
Ces résultats et ces réalisations portent sur tous les secteurs socio-économiques, notamment la santé, l’éducation, le logement, les infrastructures routières, l’eau et l’électricité.
Sur la base de ce bilan et de notre programme de Gouvernement des cinq (5) prochaines années, je peux affirmer que la victoire est acquise.

Cependant, il convient de maintenir nos efforts en matière de communication, de mobilisation sur le terrain et de sensibilisation des populations, afin que notre victoire soit éclatante et sans appel.

A cet effet, vous devez contribuer à faire en sorte que le taux de participation soit des plus élevés.

Au cours des deux semaines à venir, vos efforts devront se concentrer sur :

1. La sensibilisation de proximité à travers le porte à porte, pour décliner en des mots simples et accessibles à nos compatriotes, notre bilan et expliquer nos ambitions pour les 5 prochaines années ;
2. La formation de nos militants et sympathisants au vote afin de réduire au minimum les bulletins nuls ;
3. Le transport des militants et de sympathisants pour leur faciliter l’accès aux lieux de vote.

– Par ailleurs, je voudrais vous encourager à accorder une attention particulière à vos diasporas, c’est-à-dire, les ressortissants de vos régions installés dans d’autres localités ;
Chers frères, chères sœurs,
Le défi est grand. Mais, il est aussi exaltant et je sais pouvoir compter sur vous. J’aurai l’occasion, lors de la campagne, d’échanger plus amplement et plus directement avec certains d’entre vous, avec les chefs traditionnels et les membres des structures du parti, dans les localités où je me rendrai durant la campagne.
Pour terminer, je vous demande de sensibiliser nos compatriotes à demander à nos compatriotes de sortir massivement pour aller voter.
Ils devront considérer le samedi 31 octobre 2020 comme le vendredi, pour les musulmans, et le dimanche, pour les chrétiens.
En plus du nombre de vote en notre faveur, le taux de participation sera un critère majeur d’appréciation de vos efforts sur le terrain.
Je voudrais également vous demander de rester vigilants afin de faire barrage à tous ceux qui voudront perturber l’élection présidentielle.

Je vous souhaite à tous et à toutes une bonne campagne et je vous donne rendez- vous au soir du 31 octobre 2020 pour célébrer la victoire du RHDP.

Je vous remercie

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire