Côte-d’Ivoire: Déchéance coutumière contre déchéance morale, le cas Amon Tanoh, parlons-en

Opinion

Déchéance coutumière contre déchéance morale , parlons/en !

C’est quoi la déchéance coutumière même ! C’est un truc symbolique et un acte politique ! Cela vise à montrer à l’opinion nationale et internationale que même dans sa région, dans son village et chez les siens , Amon Tanoh n’est pas soutenu. Ce qu’on a toujours su nous; ce n’est pas nouveau ! Ce n’est pas faux ! Et sans doute , ce sont ces gens là qu’il n’aimait pas lui-même , qui ne l’aimaient pas et qui estimaient que Alassane Ouattara avait tort de le garder auprès de lui, qui montent aujourd’hui au créneau. Marcel Amon Tanoh était déjà aux affaires quand ils l’ont désavoué.

La déchéance politique ( le rejet politique) , l’humiliation du rejet et de la défaite politique , avaient déjà précédé depuis la déchéance coutumière intervenue jeudi 15 octobre 2020 , etqui fait suite à la déchéance morale reprochée à l’homme…Dans cette sanction coutumière et colère des gardiens de la tradition,il y’a une seule chose à prendre en compte : l’appel au procureur à qui un soi transmis sera remis en vue d’attirer l’attention de MAT sur sa propre sécurité au cas où.

En fait, il s’agit d’un bannissement qui ne dit pas son nom.


Mais MAT est banni de fait de son village. Pas de droit. Il s’agit d’un appel à agir avec responsabilité et à ne pas venir au village pour sa propre sécurité, pour le moment et jusqu’à nouvel ordre ! Jusqu’ au règlement traditionnel de l’affaire ! Bien entendu s’il a le courage de s’entêter, il est évident qu’aucun mal ne lui sera fait, lui qui disait au départ qu’il n’était pas un homme de la revue , et de la marche !

Quand on a résumé et compris ainsi cette affaire relative aux déboires de Marcel Amon Tanoh avec les siens , y’a t’il lieu de faire palabre , dans un pays en désobéissance civile ? Dans un pays , où l’on ne dénonce pas avec force et virulence l’appel à faire barrage à des élections, l’appel à la violence entre civils, il y’a une sorte d’indignation lâche et irresponsable dans la dénonciation de ce que le village et la région de Amon Tanoh ont fait à son égard ! C’est un village qui interpelle un fils ! Ça doit rester à ce stade. On a bien vu des parents , ou le village de Kkb aller chez Bédié pour désavouer Kkb, et dire que son village ne le soutient pas, et que Kkb est toujours un solitaire , un soldat perdu ! Alors quel est le problème ?

Justice K

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire