Côte-d’Ivoire: Quand Ouattara taquine Bédié depuis Man « Bombet avait sûrement bombé ses chiffres » en 1995

En bref Ouattara depuis Man:

« Mon aîné Bédié demande une nouvelle commission électorale, alors que lui de sont temps il n’avait même pas de commission électorale [en 1995].  Il s’est fait élire avec le ministère de l’intérieur de Bombet [Émile Constant], qui a dû bomber les chiffres. »

Si Affi et Bédié décident de ne pas y participer, « tant pis pour eux »

Manuella YAPI

En campagne électorale pour la présidentielle du 31 octobre, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a affirmé dimanche à Man (ouest) que ce sera « tant pis » pour ses adversaires Pascal Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié, qui disent ne pas être concernés par le processus électoral, s’ils décident de ne pas participer au scrutin, lors d’une rencontre avec des cadres de la région.

« Ils n’avaient qu’à dire au début qu’ils ne vont pas aux élections, ça aurait été plus facile. Vous déposez vos dossiers à la CEI (Commission électorale indépendante), vous êtes amenés à compétir et au dernier moment vous dites: «oh non on ne va pas». Qui ça dérange ? personne! « , a dit M. Ouattara, ajoutant: « s’ils décident de venir tant mieux. S’ils décident de ne pas venir, tant pis pour eux ».


Après avoir ironisé en supposant que ses adversaires, MM Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et Affi N’Guessan du Front populaire ivoirien (FPI) « hésitent » à faire campagne « parce qu’ils n’ont pas d’argent », il a assuré que ces derniers ont « peur de l’humiliation » face à son « bilan inattaquable ».

« Ils parlent de dialogue. Hier le Premier ministre les a conviés au dialogue et ils ne sont pas venus », a poursuivi Alassane Ouattara, en réponse à l’opposition, qui a menacé vendredi de poursuivre son mot d’ordre de désobéissance civile jusqu’à l’obtention d’un « compris » avec le pouvoir.

Jeudi, Affi N’Guessan et Henri Konan Bédié, tous deux candidats à la présidentielle, ont appelé leurs militants à « empêcher la tenue de toute opération liée au scrutin (y compris la distribution des cartes d’électeurs et l’affichage de la liste électorale) et à mettre en application le mot d’ordre de boycott actif par tous les moyens légaux », après avoir annoncé qu’ils ne sont « pas concernés par le processus électoral en cours ».

« Voilà des gens qui ont géré la Côte d’Ivoire et qui ne savent même pas que si on n’a pas sa carte (d’électeur), le jour de l’élection (cette pièce) sera au bureau de vote », a réagi le candidat du parti au pouvoir.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

blank

Author: La Rédaction

10 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Quand Ouattara taquine Bédié depuis Man « Bombet avait sûrement bombé ses chiffres » en 1995

  1. ======= L’AFFAIRE EST PLIÉE =======

    Celui qui l’avait bien compris avant que le Falcon de campagne du Président ne touche pas le tarmac de l’aéroport de Man, c’est bien Mabri !

    Manifestement cette visite du Président vient effacer ces dernières traces du Tonkpi originel.

    Le RHDP du Guemon au Cavally en passant par le Tonkpi respire une forme d’une équipe préparée pour une CAN à domicile !

    ADO sur les terres du District des Montagnes était indubitablement en famille. Très détendu et visiblement heureux d’être à Man, ADO n’a pas bougé son plaisir d’être parmi un peuple qui a de la mémoire des bienfaits obtenus.

    Le baptême de l’avenue Amadou Gon Coulibaly en hommage à tous les engagements déjà tenus ou en cours de réalisation du défunt premier ministre pour l’Ouest, scelle à jamais un.pacte entre Man et Amadou GON celui dont la nomination comme candidat du RHDP avait suscité une fronde injustifiée chez Mabri au point d’entraîner une lamentable chute politique pourtant bien évitable ! Avec cependant une petite intelligence politique. Voire une intelligence tout simplement. Et pourtant de hauts cadres comme le Ministre Albert FLINDE en toute fraternité l’avait mis en garde contre son aventure qui risquait d’être TRES SOLITAIRE.

    ===== L’IMPOSSIBLE GRAND ECART DE MABRI =======

    Les danseurs de Tango sont nombreux dans le paysage politique ivoirien. Il n’y a pas que AFFI NGUESSAN. Mabri en est un !

    Alors les cadres du RHDP mettaient les dernières mains à la pâte, Mabri choisira les réseaux sociaux pour s’infiltrer dans les doléances au Président !

    Des doléances fort curieuses tant de par leur contenu que le timing.

    Naturellement l’opportunisme politique prend toujours le dessus dans ce genre d’initiatives pour celui qui a eu largement le temps de parler à l’oreille du Président, de s’exprimer en Conseil de Ministres, pour avoir été Ministre de la République depuis 2003 ! Excusez du peu…

    Mabri porte parole autoproclamé pour présenter des doléances au nom de sa région (?) un jour !

    Mabri lanceur de mots d’ordre pour une désobéissance civile active à la République au nom de l’opposition la veille ou trois jours plus tôt …

    Quand le terrain vous glisse sous les pieds alors même que vous n’êtes pas en zone de sables mouvants, il ne reste plus qu’à danser le Tango.

    Danser le Tango pour s’approprier le bénéfice du travail du RHDP !

    Danser le Tango pour garder du crédit devant les populations !

    Danser le Tango pour faire de la récupération !

    Danser le Tango pour sauver ce qui reste du territoire UDPCI version Mabri : un démembrement pour créer une région du Nimba distincte du Tonkpi. A l’image du Comté du Nimba derrière les frontières libériennes. Avec de nouveaux départements en son sein. Et qui serait autour de son Danané natal une chasse gardée. Une chasse gardée bien loin des terres de Robert GUEI le fondateur de l’UDPCI….
    Peu importe !

    L’exploitation future des énormes réserves de fer du mont Nimba et de toutes les mines de cette contrée valent bien qu’on oublie l’escalier qui vous a fait grimper au sommet !

    Merci ADO de cet honneur !!!

    Merci au peuple des Montagnes qui est sorti massivement reléguant aux oubliettes la grande mobilisation de 1971 pour accueillir SENGHOR ou celle de 1961 pour la venue de MODIBO KEITA !

    C’était ADO LE MAGICIEN ! ADO la 19ème montagne de Man !

  2. ==== LE POIDS DES MOTS, LE CHOC DES SAVOIRS =====

    « C’est au bois le plus solide du village qu’il faut attacher le bœuf du sacrifice et ce bois c’est Alassane Ouattara ! »
    Chef Kouigon Emile.
    Chef de Tribu Ramassé
    Porte Parole des chefs de l’Ouest.

    ===== « ELOGES » DE BEDIE ====÷
    « On ne confie pas la garde du canari familial à celui qui en a déjà cassé un. » 
    Jean KONAN BANNY
    Yamoussokro 2002

  3. ===== IMPRESSIONS D’UN AMI SUISSE DE PASSAGE EN COTE D’IVOIRE =======

    Je vous transcris mot à mot ce qu’un ami suisse m’a dit ce soir :

    « Apreès avoir suivi et respecté les multiples appels à la prudence qui ont étaient imposés avant le meeting du 10 octobre et fait le voyage de Bouaké et Man considérés hier comme deux villes martyrs de la rébellion, on est très étonné de voir le monde que Ouattara draine à chaque apparition.

    On finit par se demander si les leaders entendus au stade vivent véritablement dans votre pays ! Et quelle crédibilité accordée à tous ces propos du 10 octobre ! ».

  4. DRAMANE oublie les dizaines de milliers de voix volées à Konan Bedie en 2000 face à Gbagbo, pour se classer 2eme derrière Koudou…..DRAMANE incarne Satan

  5. A vaincre sans péril, on triomphe naturellement sans gloire. Les lâches se fichent bien de gloriole, et n’en sont pas à une forfaiture près, encore moins à un acte de lâcheté près, après la très remarquable pulvérisation (ou vaporisation) du record de Sotomayor réalisé sur clôture. Le 31 prochain, Caca-A explosera Caca-B avec au moins 99% de voix. Taux de participation de 10% environs, remaquillé par la CEI à 70-80%. Victoire sans péril aucun, mais gouvernance impossible. Absolument impossible parce que cette grosse farce ne passera pas.

  6. Des élections arrangées ou taillées sur mesure se sont toujours passées très bien et gagnées par tout pouvoir en place dans notre pays……. C’est la suite d’après victoire…qui devient ACIDE à boire.

  7. ========QUAND LE CURSEUR SE DEPLACE TOUT SEUL A L’ECRAN ==========

    « Victoire sans péril aucun, mais gouvernance impossible ».

    Ainsi donc les lignes bougent. Le curseur se déplace à l’écran sans qu’on ne voie la main de l’internaute bouger.

    Malgré les mots d’ordre « pacifiques » pour bloquer les convois de transport des matériels, casser les urnes ou empêcher le bon déroulement du scrutin, l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 aura donc bel et bien lieu. Et la VICTOIRE actée.

    On a fini par s’en convaincre ! Défaite silencieuse comme une troupe qui abandonne une position prétendue imprenable car faite des fortifications de type Maginot.

    Les « vaillants » soldats, déroutés par les stratégies incohérentes des officiers, l’âme en peine, font leurs sacs à paquetage pour se replier plus loin. Plus loin derrière la montagne d’illusions. Plus loin pour rendre la « GOUVERNANCE IMPOSSIBLE » ! Seule consolation imaginaire pour les troupes qui se replient après le Waterloo programmée.

    La bataille du Waterloo qui a mis fin à la période révolutionnaire, a inauguré en Europe près d’un siècle de prospérité et de paix relative !

    Gouvernance ACIDE avez-vous dit ?

    Moi j’emprunterai des mots non acides à Le Cid de Pierre Corneille pour consoler BEDIE :
    Ô RAGE ! Ô DÉSESPOIR ! Ô VIEILLESSE ENNEMIE !

    (Complétez la suite : Devoir surveillé pour un lundi matin !)

  8. Je note que la contestation monte crescendo. Bilan au 31 décembre. Bien de certitudes s’écrouleront, avec leurs porteurs pour l’heure bien trop stoïques. A Adjamé, on dit « c’est la fin qui va faire pitié ». A nous aller !

  9. ==========Y A L’ARGENT DEDANS ==========

    Il y a plusieurs manières de faire fortune dans ce monde !
    L’une d’elles consiste à devenir PROPHETE ! Prophète de fin du monde. « Y’a l’argent dedans » ….
    Les risques d’échec sont faibles autant que les investissements à faire au démarrage.

    Le 21 décembre 2012, était annoncé comme la fin de notre monde selon un certaine interprétation du calendrier du peuple Maya.

    Paolo Tagaloguin, un sombre étudiant farfelu rectifiera par la suite les calculs pour nous renvoyer à Juin 2020. Rien ne survint !

    L’écrivain français de science-fiction René Barjavel lui nous assure que la prochaine apocalypse aura lieu en juin 2052 ! Il a une bonne marge…

    « Y’a l’argent dedans »dans les prophéties bon enfant ! Et ceux qui aiment intensément l’argent maquilleront toujours leur mission d’une couleur divine. Et leur prophétie sera nécessairement précédée de celle d’une révélation divine qu’ils auraient reçue !

    ========== CETTE VIE DE KOUGLIZIA, Y A RIEN DEDANS ! ========

    Ainsi @Coigny a sa fixation sur le 31 décembre de l’an 2020…

    @Coigny peut vendre sa recette à toute autre personne sauf Gaspard ! Et pour cause.

    Par le passé, un coach avait dit à Gaspard qu’il va lui enseigner le secret pour « DEVENIR RICHE EN PARTANT DE RIEN ».
    Pendant les trois de jeûne imposés avant les séances, Gaspard ne rêvait qu’au jour où il serait riche !
    A la première séance le Prophète annonça que la révélation du secret commence par « Comment épargner et investir ! ».
    Quand Gaspard sortit de cette seule et première séance, il se jura de ne plus se faire avoir bêtement ni de croire à un quelconque prophète ! Plus jamais.

    Quand on part de RIEN, on ne peut pas épargner ! C’était évident pour Gaspard ! Il n’avait nullement besoin d’un coach pour lui expliquer sa propre réalité quotidienne.

    Les Gaspard sont nombreux parmi nous. Ils ne connaissent pas culturellement l’épargne. Ils adorent « grouper sur les biens d’autrui ! ».

    Toute crise est une opportunité. L’adage est connu depuis des millénaires. En Afrique à la veille des scrutins, tous les désœuvrés des régions avoisinantes convergent là où de contestations post-électorales, sont annoncées ! Ils répondent comme des alouettes à un courant d’air. Gaspard attend une éventuelle crise pour avoir son fonds de commerce dans les razzias opportunes. Et chaque élection appelle son lot de crises annoncées par les « Kouglizia ».

Laisser un commentaire