Côte d’Ivoire/Dabou: « La ville est sécurisée » selon le commandant supérieur de la gendarmerie

Anselme BLAGNON

Le commandant supérieur de la gendarmerie ivoirienne, général Alexandre Apalo Touré, a assuré jeudi que la ville de Dabou (50 Km d’Abidjan) est « sécurisée », après les affrontements intercommunautaires qui ont occasionné au moins sept morts et une quarantaine de blessés, lors d’une rencontre avec des jeunes malinkés, de la localité.

« La ville est sécurisée », a rassuré général Apalo Touré, invitant les communautés Adjoukrous (autochtones) et malinkés (allogènes) à « apaiser » leurs « cœurs » pour « vivre ensemble », lors de la réunion à la mairie de Dabou.

Suite à l’appel de l’opposition à la désobéissance civile, des barricades ont été érigées dans certaines communes d’Abidjan et plusieurs villes de l’intérieur du pays de lundi à mercredi.

Ces mouvements d’humeur se sont mués en affrontements intercommunautaires (autochtones et allogènes) à Bongouanou (Est) et Dabou (Ouest d’Abidjan), causant la mort d’au moins sept personnes dans la dernière localité.


« Les questions politiques ne doivent pas se transformer en questions ethniques », a exhorté le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, invitant les jeunes « à ne pas s’entretuer pour des causes politiques. »

Dans le département, un couvre-feu « allant de 19h00 à 6h00 (GMT) du matin » a été instauré dès ce mercredi jusqu’au dimanche, en raison des « graves actes de trouble à l’ordre à public » constatés.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire