Onu/Côte-d’Ivoire: António Guterres aux politiciens « rejetez les violences d’inspiration politico-ethniciste »

SG/SM/20358
22 octobre 2020
Communiqué de presse

Côte d’Ivoire : Préoccupé par les tensions à la veille de l’élection du 31 octobre, le Secrétaire général appelle au rejet des discours de haine et des incitations à la violence

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

« Le Secrétaire général s’inquiète de la situation tendue en Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle du 31 octobre. Il condamne les événements violents à Bonoua et Dabou qui ont fait plusieurs morts et exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes.


Le Secrétaire général réitère son appel aux leaders politiques et d’opinion pour qu’ils rejettent tous discours haineux et incitations à la violence d’inspiration politico-ethniciste. Il encourage tous les acteurs politiques et leurs partisans à s’engager dans un dialogue constructif et à créer un environnement propice à la tenue d’élections inclusives et pacifiques.

Le Secrétaire général réitère au peuple ivoirien le soutien continu des Nations Unies en faveur de la consolidation de la démocratie et de la cohésion nationale.

blank

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Onu/Côte-d’Ivoire: António Guterres aux politiciens « rejetez les violences d’inspiration politico-ethniciste »

  1. ==== LE PORTE CANNE DU SG ONU REFROIDIT LES ARDEURS DES ROITELETS LOCAUX ====

    Seul Antonio Guterres leur paraissait la SEULE voix autorisée pour les ramener à la raison.

    Son porte canne s’est chargé de le faire !

    Même maladie …même médicament !

    Comme la mission de la CEDEAO qui avait reproduit en Côte d’Ivoire les mêmes solutions et recommandations qu’en Guinée, le porte parole de Guterres envoie aux acteurs ivoiriens le même message que celui contenu dans le communiqué SG/SM/20346 du 17 octobre 2020, adressé aux Guinéens.

    Comme quoi c’est bouclé et géré. Devant et derrière.

  2. Ah ! L’art de minimiser le ras-le-bol, l’exaspération et le refus de la forfaiture. Le sentiment général chez les anti-ADO est que nous préférons LE CHAOS ET LA MORT à la résignation face à ce qui se prépare. 10 ans de ce mec imbuvable, ça a été difficile mais on a tenu avec l’espoir d’en être sortis quand il aurait fini de faire ce pour quoi il mélange et divise ce pays depuis 1990. Libre à vous de nous prendre au sérieux ou pas (Dabou n’a pas reculé, Daoukro n’a pas reculé, Bonoua n’a pas reculé, pour ne citer que ces 3). Le vainqueur règnera sur le tas de cendres que sera devenu la Côte d’Ivoire. Amen.

  3. Même la Syrie n’est pas réduite en tas de cendre après plus d’une décennie de guerre. On avance.

Laisser un commentaire