Projet Rascom en Côte-d’Ivoire: La chefferie d’Akouédo invite l’État au respect des engagements

La Chefferie Tchagba d’Akouédo a crié son indignation face au mutisme des autorités après l’occupation qu’elle juge illégale de la part de l’état, qui a occupé une parcelle de 10 hectares pour la phase exécutive du projet Rascom.

De quoi s’agit il ?

En 2006, lors de la visite du Chef de l’Etat Laurent Gbagbo aux populations d’Akouédo, promesse avait été faite de dédommager la communauté villageoise pour l’occupation du site par RASCOM, un projet satellite de télécommunication africain.


Depuis cette date, jusqu’à ce jour cette promesse n’a pas été respectée. Pis encore, en janvier 2020 l’État est venu détruire toutes les bâtisses construites sur le site sans aucune compensation. Toutes les tentatives de rencontre avec les autorités se sont soldées par des échecs.

Trop c’est trop ! Estiment les populations. Aussi, la Chefferie lors d’un point de presse le dimanche 18 Octobre 2020 demande-t-elle aux autorités de tenir leur promesse. Le cas échéant, elle envisage récupérer le site pour une autre exploitation.

Ci avec SERCOM chefferie

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire