Presse Côte-d’Ivoire: Lucien Houédanou porté à la tête du Cénacle des journalistes séniors

Junior Jeremy | Lebanco.net

Une nouvelle entité a vu le jour dans le secteur des médias en Côte d’Ivoire. Il s’agit du Cénacle des journalistes séniors de Côte d’Ivoire. Il a été porté sur les fonts baptismaux le samedi 24 octobre 2020 au cours d’une assemblée générale constitutive, qui a eu pour cadre la salle Félix Houphouët Boigny du journal pro-gouvernemental Fraternité Matin, situé dans la commune d’Adjamé. Les participants ont porté leur choix sur Lucien Houédanou, un des membres du Conseil exécutif provisoire du Cénacle, pour la présidence de l’association naissante pour une durée de trois ans.

Le ministre Auguste Miremont a, de son côté, été élu au poste de président du Haut Conseil (une sorte de Conseil d’administration) de la structure nouvellement créée.

Dans la déclaration qu’il a faite à l’issue de son élection, Lucien Houédanou, un ancien de l’hebdomadaire « Ivoire Dimanche », a laissé entendre que les activités de l’association s’articulent autour de l’organisation de la solidarité, pour une prise en charge sanitaire des membres. Il entend également organiser des formations et encadrer les nouvelles générations de journalistes pour le respect de l’éthique et de la déontologie. Le Cénacle des journalistes séniors projette de s’impliquer dans des activités de consultance par ses membres qui pourront ainsi faire valoir leurs expertise et leurs compétences.


Lucien Houedanou n’a pas manqué de rendre un hommage mérité au ministre Auguste Miremont qui a souhaité la mise en place de cette nouvelle organisation.

Intervenant à son tour, Auguste Miremont a invité tous les journalistes membres de la structure naissante à mettre la main à la pâte et à ne pas laisser uniquement les membres du bureau travailler. En tant que responsables, tous doivent s’atteler à travailler, afin de mériter la confiance placée en eux.

En outre, cet ancien directeur général de Fraternité Matin a tenu aussi à préciser que tous les membres du Cénacle doivent s’apprêter à apporter une contribution financière. Etant entendu qu’aucune organisation ne peut fonctionner convenablement sans argent.

Plusieurs anciens journalistes ont répondu présents à l’appel des organisateurs de la cérémonie. Au-delà de l’assemblée constitutive, on a assistée à des retrouvailles dans une ambiance bon enfant.

blank

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire