Côte-d’Ivoire: Affi veut une « enquête internationale » sur les « crimes » commis durant son boycott actif

Manuella YAPI

L’opposition ivoirienne a réclamé lundi à Abidjan « l’ouverture d’une enquête internationale » sur les « crimes » commis par le président Alassane Ouattara sur la population, après avoir comptabilisé « 70 morts » sur l’ensemble du territoire national depuis le début de la phase active du mot d’ordre de désobéissance civile le 15 octobre, face à la presse.

« Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur ces crimes commis par Ouattara et ses milices sur le peuple de Côte d’Ivoire », a dit le président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan, évoquant « au plan national 70 morts (dont 16 à Dabou) 211 arrestations, 32 fusils saisis, 300 machettes saisies, une dizaine de biens incendiés, 42 véhicules calcinés », au 11e jour de la phase active de la désobéissance civile.

Selon M. N’Guessan, « le régime s’appuie sur des milices parallèles (…) équipées de machettes et d’armes à feu (kalachnikov et calibre 12) » qui « tuent, blessent, tabassent (les populations) jusqu’au sang, pillent et brûlent » leurs biens.

« Ils sont parfois assistés, protégés dans leurs basses besognes par des forces de défense et de sécurité », a poursuivi le président du FPI, ajoutant que « la mobilisation pour la désobéissance civile affole le régime », qui « perd pieds parce qu’il sait ses jours comptés ».


Pascal Affi N’Guessan a réaffirmé la volonté de l’opposition de dialoguer avec le pouvoir sous la houlette d’un « facilitateur impartial dans le cadre d’un dialogue inter-ivoirien et non d’un observateur passif et placide ».

L’opposition ivoirienne, qui conteste la candidature « inconstitutionnelle » d’Alassane Ouattara à la présidentielle et réclame entre autres la refonte de la Commission électorale, de même que celle du Conseil constitutionnel, a entamé le 15 octobre la « phase active » de son appel à la désobéissance civile (lancé le 20 septembre) pour contraindre le chef de l’Etat à la « négociation », jusqu’à l’obtention d’un « compromis ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

5 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Affi veut une « enquête internationale » sur les « crimes » commis durant son boycott actif

  1. c’est vraiment dommage que Mr Affi et son opposition refuse d’assumer ces morts et ces dégâts. vraiment dommage. quelle est la conséquence lorsqu’on lance à un appel à une désobéissance civile totale et entière ? quand on se réjouie d’une situation où il y’a mort d’homme doit ton continuer le combat et accuser le pouvoir de défendre les citoyens qui ne veulent de la désobéissance civile? quand on brule des bus ; est ce le pouvoir qui en est responsable? entre celui qui veut organiser une élection et celui qui refuse qui est le plus violent?

  2. @tomas,
    Un petit exercice qui ne va pas nécessairement te plaire :

    1°) Pourquoi n’y a-t-il jamais de heurts, de blessés, de mutilés, d’emprisonnés, etc quand le RDR (pardon, RHDP) manifeste ? T’es-tu déjà posé la question ? Si tu hésites, je t’apprends que c’est parce que l’opposition vous reconnaît le droit à exprimer vos idées, envies, préférences, etc dans le cadre du plein exercice de vos droit comme cela est le cas en démocratie. Alors que l’inverse n’est pas vrai, pour preuve les lapidations, gazages de 2011 à 2020, et depuis août dernier, les machettages d’opposants aux mains nues ;

    2°) Quelle est la différence entre « vrai dictateur » et « faux dictateur » ? Tu donnes là aussi ta langue au chat, je suppose ? Et bien, on peut traiter de « dictateur » un faux dictateur, sans conséquence. Exemple, les journaux pro-RDR n’ont eu de cesse d’afficher à leur unes l’accusation de dictature concernant Laurent Gbagbo, ils savaient tous que ce serait sans conséquence. A l’inverse, et en dépit de tous les pouvoirs qu’il contrôle, de la chape de plomb qu’il étend sur la Côte d’Ivoire et la main de fer fer répressive qu’il exerce contre le peuple, combien de journaux de l’opposition as-tu déjà lu affichant le mot « dictateur » pour qualifier l’exercice du pouvoir par Ouattara ? En 10 ans, AUCUN. Pas parce que tous sont convaincus qu’il est un démocrate, loin de là. Mais simplement parce que la peur instillée au cœur du corps social, fait savoir d’avance à quoi l’on s’expose en traitant le vrai dictateur de « dictateur ».

    Conclusion, des manifestants qui sortent s’exprimer et qui sont tués, ne peuvent pas être responsables ni coupables de leur propre mort tout de même ! Ça tombe sous le sens. Si tant il est que tu aies un brin de bon sens.

  3. @njia coigny

    Un petit exercice qui certainement va te déplaire …

    Ouattara vrai dictateur….allons donc …pourquoi pas ..

    1°) Pourquoi n’y a-t-il jamais de heurts, de blessés, de mutilés, d’emprisonnés, etc quand le FPI (pardon, la LMP) manifestait de 2000 à 2011 ? ( rappelons nous des grands rassemblements de BLÉ BESSÉ alias la machette ) T’es-tu déjà posé la question ? Si tu hésites, je t’apprends que c’est parce que l’opposition d’alors vous reconnaissait le droit à exprimer vos idées, envies, préférences, etc dans le cadre du plein exercice de vos droits comme cela est le cas en démocratie. Alors que l’inverse n’est pas vrai, pour preuve le charnier oups le montage en 2000,les 85 morts des législatives 2000 ,les viols justifiés par MME KOUDOU herself sur les militantes RHDP ( oh pardon …RDR ) à l’école de police .les 500 morts en mars 2004 pour l’application des accords de Marcoussis,je passe sur les femmes d’abobo,sur les imams tués,les articles 125 ..de 2000 au 11 avril 2011……exercice comme tu le vois aussi aisé sinon plus que le tien ….
    Je ne m’appesantis pas sur la sémantique et le sexe des anges pour savoir quelle dictature était la plus supportable..la réponse étant nécessairement symétrique selon qu’on interroge un ivoirito-fasciste ou un nordiste, un musulman,un militant du RDR ( oh pardon RHDP) et pas nécessairement dans cet ordre….
    On poursuit
    2°) Quelle est la différence entre « vrai dictateur » et « faux dictateur » ? Tu donnes là aussi ta langue au chat, je suppose ? Et bien, on peut traiter de « dictateur » un faux dictateur, sans conséquence. On peut appeler au coup d’état ,on peut dire qu’on va interdire et empêcher les élections qu’on a décidé de boycotter,on peut dire qu’on ne reconnaît plus le dictateur ,brûler des bus Sotra ,brûler des voitures D ,et fermer des routes nationales inonder les réseaux sociaux ( que d’autres pays ferment en période délicate ) de message de haine envers une ethnie,une région,une religion et pas nécessairement dans cet ordre , sans que cela ne prête à conséquence Exemple, les journaux pro-nazi d’AFFI et de whisky konan n’ont eu de cesse d’afficher à leur unes l’accusation de dictature concernant ADO,et leur responsabilité du désobéissance ivoiritaire ( oh pardon civile ) sans sourciller ils savaient tous que ce serait sans conséquence…par contre sous Koudou
    On déchirait les journaux de l’opposition,on brûlait le siège du patriote , on fermait RFI,TV5 ,on limitait le bouquet canal Horizons ..en 10 ans de Ado combien de journaux ivoiritaires ont été brûlés ? Aucun …combien de fois les chaînes de radio étrangères ont été censurées ?Jamais …
    Que c’est beau la dictature patronymienne ….on en redemanderait ….

    Et enfin ,last but not least ta conclusion que j’adore ….

    Conclusion, des manifestants qui sortent s’exprimer et qui sont tués, ne peuvent pas être responsables ni coupables de leur propre mort tout de même ! Ça tombe sous le sens. Si tant il est que tu aies un brin de bon sens.

    Oh ? Je n’ai pas croyé ..donc les morts du charnier.les 85 morts de décembre 2000 les femmes violées dont Simone la haine disait qu’elles l’ont bien cherché ne sont pas responsables …..attends tu es un ivoirito-réformateur ou quoi ? Tu oses contredire l’épouse du gourou ?
    C’est fou comment quand la mort change de camp les ivoiritaires deviennent des humanistes même s’ils gardent la mémoire hyper sélective …

  4. @mantape

    Un mi-cancre restera toujours mi-cancre quelque soit le sujet. Cette maladie s’accentue particulièrement chez le plus cochon des porcs idiots de kôkôti@Coigny-kro à l’approche de la date du 31 …

    krrrr krrrr krrrr …

    tic tac … tic tac … tic tac … 1 Coup KO sans adversaires sérieux en téléchargement à 98% !!!

    té ande

  5. @mantape Ouedraogo

    Même le mi-cancre de la rue BLÉ BESSÉ alias la machette disait au cours d’un débat à la RTI de Brou Amessan : « Quand vous lancez un appel à la désobéissance civile, cela veut dire que chaque ivoirien comprend votre message et chacun reste chez lui. Mais quand les gens sortent en masse et ils vont au travail, et que vous êtes obligés d’user de la violence, cela s’appelle un désaveu  »

    krrrr krrrr krrrr …

    tic tac … tic tac … tic tac … 1 Coup KO sans adversaires sérieux en téléchargement à 98,5% !!!

    té ande

    ´

Laisser un commentaire