Côte-d’Ivoire: « Abidjan se vide », ceux qui restent font des réserves de nourriture

Pendant que ceux qui sont restés sur place n’osent plus sortir de chez eux 21 heures passées, remplissent leurs réfrigérateurs de réserves de nourriture, une partie de la population d’Abidjan a décidé de trouver refuges à l’intérieur du pays.

Qui dans sa ville natale, certains dans leurs villages, d’autres vers des villes où parents et amis sont en fonction. Tous gardent encore à l’esprit les chauds moments de la crise de 2010/2011 durant lesquels se ravitailler ne pouvait pas se faire sous des sifflements de balles ou des tirs d’armes automatiques.

Certaines compagnies affirment transporter deux à trois fois plus de passagers qu’en temps normal.
Fausse alerte ou peur réelle ? L’on le saura le jour du vote.

En attendant les partisans du RHDP ont organisé ce jeudi, dernier jour officiel de la campagne, de nombreux meetings de clôture rassemblant des dizaines de centaines de milliers de personnes sur toute l’étendue du territoire.


Le pouvoir en place a déployé les grands moyens policiers et militaires pour sécuriser les électeurs, les 10.000 centres de vote et les 22 000 bureaux de vote. L’opposition, elle, entend par tous les moyens, empêcher le vote.

Les forces françaises ont aussi été pré-positionnées à l’aéroport international d’Abidjan Port-Bouet pour protéger cet endroit ultra stratégique.

Hervé Coulibaly
Photo: S. Houten, gare UTB de Yopougon

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire