Côte-d’Ivoire « Les griefs liés à la présidentielle doivent être résolus dans le cadre légal » (ambassade US Abidjan)

Déclaration de l’Ambassade des États-Unis sur l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire

ABIDJAN – 4 novembre 2020 – Les États-Unis condamnent la violence de cette période électorale. Nous adressons nos condoléances aux familles des victimes et espérons le rétablissement complet et rapide des blessés. Nous exhortons les autorités compétentes à enquêter sur tous les incidents de violence et à tenir responsables les auteurs et commanditaires.


Les États-Unis appellent les leaders en Côte d’Ivoire à montrer leur attachement au processus démocratique et à l’état de droit. Nous exhortons toutes les parties, groupes et individus à s’engager dans un dialogue inclusif pour trouver des solutions pacifiques à leurs désaccords et apaiser les divisions internes. Les griefs liés à l’élection présidentielle doivent être résolus de manière pacifique et transparente dans le cadre légal.

Nous faisons écho à l’appel lancé aux leaders en Côte d’Ivoire par la Mission d’observation des élections de l’Union africaine pour qu’ils renouent le dialogue pour préserver la cohésion sociale et prennent les mesures nécessaires pour garantir l’inclusion afin de créer un climat de confiance capable de garantir la paix et la stabilité.

###

Ambassade des États-Unis en Côte-d’Ivoire

Author: La Rédaction

4 commentaires sur “Côte-d’Ivoire « Les griefs liés à la présidentielle doivent être résolus dans le cadre légal » (ambassade US Abidjan)

  1. Au regard de l’assurance affichée ici par les MOR (Moutons Ou Rien), on s’attendait à lire plus de jubilation, de célébration et d’exubérance face à cette « magnifique élection » avec l’incroyable taux de participation de 8% 🙂 🙂 🙂 or, que nenni, en dépit des « soutiens » multiformes soit-disant obtenus (Internationale Libérale, CEDEAO, UA, Ambassade des USA, Union Européenne, ONU, et très certainement de Dieu-le-père Lui-même). Alors, pourquoi êtes vous si timorés, chers MOR ? Vos militants appelés par l’Awoulaba national à sortir faire du bruit de casseroles, de vélos, motos, tricycles, auto, hélicos, etc ont été juste entre-aperçus par petits groupe à Samaké (Abobo) Anananeraie (Abobo) et carrefour du marché (Abobo). On dirait que ça palpite fort côté plancher pelvien, ou bien je me trompe ? A nous aller !
    ___________________________________________
    Le « Namara » ne saurait être un programme de gouvernement. Adieu RHDP !

  2. ==== MEME LE SILENCE L’EXASPERE !!! ======

    C’était il y a de cela bien longtemps, par l’entremise d’un ainé de Yop-City , auteur d’un ouvrage sur notre DROGBA national, nous avions été en voyage de découvertes estudiantes, sur les terres de ses ancêtres au coeur du pays Wê. Un festival y était organisé. Après plusieurs détours dans le Grand Ouest nous arrivâmes du côté de Kouibly un peu tardivement vers le coup de 17h.
    Tous les masques étaient déjà sortis du bois sacré. Sauf un ! Le plus attendu…

    Il était à l’entrée du bois mais chaque pas était compté et entrecoupé de longues pauses.

    A 18h encore, les boeufs égorgés pour la cérémonie étaient encore sur la place publique.

    Un des nôtres, jeune étudiant venu de son lointain Comores, ne comprenait pas pourquoi les boeufs n’étaient pas encore au feu. Était il exaspéré par la lenteur du masque sacré ou à l’idée de retourner à l’hôtel sans avoir goûté au grand festin qui serait organisé ? On ne l’a jamais su. L’explication à lui fournie que les boeufs appartenaient à l’esprit des ancêtres, incarné par le grand masque, le laissait indifférent.

    @Coigny réagit comme notre ami Comorien. Il ne comprend pas qu’on soit « froid » alors qu’on devrait être « chaud » ! Et le temps qui passe en rajoute à son énervement.

    La joie appartient au coeur de son propriétaire !

    Des @Coigny, il en pullule dans notre société. Attendant la faille pour mettre le feu à la case et fuir.

    Plutôt que de réfléchir à l’inscription de son fantomatique CNT (qui n’aurait duré en tout et pour tout qu’UNE SEULE JOURNÉE), dans le livre des Guinness World Records, @Coigny veut noyer sa déception dans la marmite des autres.

    @Coigny ne désespère pas ! Il y a déjà eu dans l’histoire, une République qui a duré 1 jour ! Oui UN SEUL JOUR….

    En 1967 lors de la terrible guerre du Biafra, La République du Bénin fut un État sécessioniste éphémère non reconnu d’Afrique de l’Ouest qui exista UNE journée. Il a été établi le 19 septembre 1967, lors de la guerre civile au Nigeria, en tant qu’État fantoche du Biafra à la suite de son occupation de la Mid-Western Region du Nigeria et baptisé du nom de sa capitale, Benin City, avec Albert Nwazu Okonkwo comme chef de gouvernement. 

    Doit on baptiser NZUEBA, Baba BEDIE Nwazu Okonkwo ?

    Je ne sais trop pour quelle raison. Mais j’ai un fort pressentiment que ce surnom fera sa gloire ! Président du CNT pour un mandat de 1 jour ! Gloire posthume ? Gloire quand même…

  3. Qu’elle est malheureuse cette attacheuse de pagne.
    Là où des inventeurs ont créé le thermomètre pour apprécier la température corporelle, notre idiote désillusionnée vient d’inventer le « VICTOMÈTRE » pour déterminer le degré de joie des uns et des autres.Ha oui l’exercice n’est pas facile quand on est mi-cancre dans la secte.
    @Petit Koffi après le démantèlement de votre CNT aussi volatile qu’éphémère, je te laisse le choix de créer un autre comité national de goumin qui lui durera au moins 5 ans.
    Bon vent à toi.
    À chacun sa lorgnette !!

  4. Ces griefs ne peuvent pas être réglés après cette honteuse mascarade d’élection. Nous avons tout temps dit qu’une telle HONTEUSE élection allait amplifier des conflits qui existent depuis 9 ans sans solution.

Laisser un commentaire