Côte-d’Ivoire: Les fonctionnaires retrouvent le travail à la Cité administrative du Plateau

Cité administrative du Plateau, Tour D, 19e étage. Dans le hall du ministère de l’Assainissement et de la Salubrité (Minass), deux vigiles sont à leur poste. Des agents circulent dans les couloirs, certains avec des dossiers en main.

La reprise du travail est effective au cabinet de la ministre Anne Désirée Ouloto ce 4 novembre. Il y a du beau monde. « Nous avons repris le boulot au lendemain du week-end électoral. C’était timide avant-hier (lundi : ndlr), mais aujourd’hui, presque tous les bureaux sont ouverts », rapporte Sandrine Dimi, directrice de la communication du Minass.

Egalement à son poste depuis lundi, Affoussatou Fanny, la secrétaire particulière de Anne Ouloto, assure que le Minass n’a pas connu de flottement après le scrutin présidentiel du 31 octobre. « Nous sommes à nos postes. On n’a pas voulu observer le mot d’ordre de désobéissance civile lancé par un camp. Nous sommes en phase avec nos autorités », fait-elle savoir.

La collaboratrice d’Anne Ouloto encourage, par ailleurs, tous les fonctionnaires et agents de l’État à rejoindre leur poste et à faire confiance au gouvernement, qui met tout en œuvre pour garantir la sécurité de tous les Ivoiriens. « Personnellement, je me déplace de Bingerville au Plateau pour rallier mon lieu de travail. Ça ne me pose aucun problème. Je rentre les soirs après avoir épuisé mes heures de travail », témoigne Affoussatou Fanny.


A l’instar du Minass, les agents du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale (Meps), sont eux-aussi à leurs postes, au 12e étage de la Tour A, ce mercredi. Le parking du bâtiment, récemment rénové, est bondé de voitures. « En tout cas, nos patrons sont venus au travail aujourd’hui », confie un vigile.

Au secrétariat de Pascal Abinan Kouakou, l’on nous informe que le ministre est à son bureau. Sont également présents, entre autres, le directeur de cabinet, le chef de cabinet et la directrice de la communication. Il y a du mouvement dans les couloirs du 12e étage. « Presque tous les travailleurs du cabinet sont là aujourd’hui. Normal, puisque le grand patron lui-même est venu au travail », relève une jeune fille à l’accueil.

Au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (Mshp), au 16e étage de la Tour C, les travailleurs étaient également à la tâche dans leurs bureaux. Une demi-douzaine de visiteurs attendaient dans le salon d’accueil à notre passage sous le coup de 11 heures. « Le patron (Eugène Aka Aouélé : ndlr) est à son bureau », nous souffle un agent.

Germain Mahan, du service de communication, explique que les bureaux du Mshp sont ouverts depuis lundi. « Nous avons repris le boulot, nous sommes à nos postes. Ce sont plutôt les visiteurs qui se font rares », fait-il observer. Avant d’ajouter que le ministre Aka Aouélé va prononcer un discours au nom du continent africain ce jeudi, dans le cadre d’une rencontre internationale des pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (Oms).

Par Germain Gabo
Fratmat

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction