Côte-d’Ivoire: Le journaliste Kouhon Philippe déconstruit Soro « l’égo en miettes, bouclier de la haine »

Les blogs de Mediapart | Le Blog de Daniel Smith Teguere

Bouclier de la haine et de la honte ou l’effet boomerang de la propagande de génocide de Soro (Côte d’ivoire)

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux intitulée « le bouclier de la liberté : Génocide en Côte d’Ivoire », l’auteur présente d’entrée les images des édifices du siège des nations unies et de l’union européenne avant de montrer une image de crânes humains entreposés par milliers.

Bouclier de la haine et de la honte ou l’effet boomerang de la propagande de génocide de Soro (Côte d’ivoire)

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux intitulée « le bouclier de la liberté : Génocide en Côte d’Ivoire », l’auteur présente d’entrée les images des édifices du siège des nations unies et de l’union européenne avant de montrer une image de crânes humains entreposés par milliers. On y voit plus loin un corps brûlé, des jeunes jouant avec une tête décapitée dont le corps jonche par terre, des personnes mutilées à l’arme blanche ou encore des corps sans vie.

« Les miliciens de Ouattara massacrent les Ivoiriens avec le silence complice de la communauté internationale » écrit l’auteur avant d’interpeller, Emmanuel Macron, Engela Merkel, Boris Johnson et Joe Biden dont l’évocation du nom montre bien que l’élément date de pas longtemps.

Une voix posée sur la vidéo évoque comment la communauté internationale a aidé leprésident Ouattara à prendre le pouvoir en 2010 avec leurs avions « pour des intérêts financiers ». « La continuité de votre œuvre s’établit aujourd’hui par le génocide que subi la Côte d’Ivoire » conclut l’élément d’une durée de 2minutes 16secondes. Il n’est point besoin d’interroger plus de deux personnes pour savoir que c’est un film tiré des officines de Guillaume Soro si lui-même n’en est pas le commanditaire.

Ce n’est pas un hasard si les images des édifices des Nations Unies et de l’Union européenne apparaissent dans la vidéo.

Expulsé de la France depuis son appel au soulèvement de l’armée contre les institutions en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro est à Bruxelles, d’où il a twitté le lundi 9 novembre à 15h42 pour dit-il convaincre les Eurodéputés aux fins des sanctions contre le régime du président Alassane Ouattara dont la légitimité et la légalité ne font aucun doute auprès des partenaires de la Côte d’Ivoire (France, UE, ONU, USA, Cedeao, Chine, UA).

La suite du contenu de la vidéo n’est qu’un assemblage d’images dont les circonstances de la survenue n’est nullement expliquée par son auteur. Quelle insuffisance intellectuelle !

Mais Soro sait ce qu’il fait et ce qu’il veut. Le 10 novembre 2020 à 20h, il twittait avec la vidéo des jeunes jouant avec la tête tranchée d’un corps par terre, la même que celle de la présente vidéo de propagande: <>

De l’arrivée au pouvoir du président Ouattara

En Côte d’Ivoire tout le monde peut parler du soutien de la France à l’avènement au pouvoir du président Ouattara sauf monsieur Soro. « Des intérêts financiers » ? Seul Soro nous dira pourquoi il a pris les armes avec ses camarades un 19 septembre 2002 pour couper le pays en deux et profiter de la crise pour piller toute la partie nord de la Côte d’ivoire sous son contrôle pendant près de 10 ans. Faudrait-il écrire le tome II de « pourquoi je suis devenu rebelle » pour savoir à qui profitait la rébellion armée de 2002 et quelles étaient ses vraies motivations ?

Soro parle de génocide après la mort de 85 personnes là où sa rébellion a fait plus de morts !

Est-il utile de le rappeler Soro Guillaume se souvient encore des Gendarmes qu’il a fait tuer dès les premières heures de sa prise de la ville de Bouaké en septembre 2002 ?

Le génocide du peuple Wê dont il répondra tôt ou tard le hante-t-il ?

En 2002, l’armée de Soro subdivisée en trois : MPCI, MPIGO et MJP a pris le contrôle de l’ouest et du nord, coupant le pays en deux.

Les crises qui sont survenues en Côte d’Ivoire depuis 2002 ont fait près de 1.464 morts dans la seule partie ouest, endeuillant près de 3.500 familles officiellement reconnues par l’état ivoirien. De Duekoué, à Nahibly en passant par Fengolo, Guitrozon, Petit-Duekoué ou encore Duekoué Carrefour, les hommes de Soro ont fait couler le sang d’un peuple, le peuple,Wê. Voilà un génocide que Soro ignore.

En clair, si par définition le mot Génocide signifie : « Crime contre l’humanité tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux » , Guillaume Soro devrait savoir que sa rébellion de 2002 a fait non seulement plus de morts que les 85 décédés suite à son appel au boycott des élections mais, elle (rébellion) visait un affrontement ethnique et religieux.

Une vidéo de propagande déjà vue ailleurs


C’est un remake bien connu du putschiste Soro Guillaume. Ses accointances avec le sociologue belge Benoit Scheuer nous a gratifié d’un film de propagande, tourné en Côte d’Ivoire en 2000-2001, intitulé : » Côte d’ivoire, poudrière identitaire « . Diffusé par ATTAC, SURVIE, LES VERTS et la FIDH, le film avait donné lieu à une campagne odieuse demandant à ce que l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo soit traduit à la Cour Pénale Internationale (CPI).

Les massacres du 10 août au 11 novembre 2020

« Le bilan que nous tirons avec compassion et regret fait état de 85 morts dont 34 avant l’élection présidentielle, 20 pendant l’élection et 31 personnes décédées après les élections. Vous noterez aussi 484 blessés dont certains éléments des forces de défense et de sécurité(…) Les localités impactées sont Dabou, Divo, Daoukro, Yamoussoukro, Bongouanou et Toumodi. 225 personnes ont été interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt » a fait savoir le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré à l’issue du conseil des ministres le 11 novembre 2020. Des violences survenues suite au mot d’ordre de boycott actif lancé par des partis politiques de l’opposition et surtout suite à la menace de Soro en ces termes : « il n’y aura pas d’élection le 31 octobre 2020(…) Ouattara ne sera pas le prochain président de la Côt[d Ivoire. Bouclier de la haine et de la honte ou l’effet boomerang de la propagande de génocide de Soro (Côte d’ivoire)e d’ivoire ».

Événements de M’batto : 6 morts et non 37 comme veut le faire croire Soro

Même si le calme est revenu à Mbatto, 48 heures après les affrontements au fusil calibre 12, Guillaume Soro devrait savoir que cela n’a rien à voir de génocidaire.

Le bilan final établi le mercredi 11 novembre par la direction départementale de la santé suivant les rapports des responsables de l’hôpital général de M’batto (HG) et du Centre de Santé Urbain (CSU) de Assie Akpkesse est de six morts, dont cinq par balles et le 6e, des suites d’une hernie étranglée.

A la date du 10 novembre, il y avait bien 3 morts et une trentaine de blessés dont 2 graves. Ce sont les deux blessés graves qui ont succombé, l’un dans la nuit du mardi à mercredi et l’autre, le mercredi, faute d’avoir pu être évacués sur Bongouanou, en raison des barricades érigées sur les routes.

Il y’a 36 blessés par balles (dont la vie n’est plus en danger), un blessé par arme blanche et deux blessés par projectiles (cailloux).

Voilà donc les faits. La liste de 37 personnes présumées décédées qui a circulé est un faux document.

Guillaume Soro ou l’égo en miettes

Tout allait bien entre le président Ouattara et Soro, jusqu’à ce que ce dernier démissionne de la présidence de l’assemblée nationale. L’irréparable, Soro en sait quelque chose sinon les historiens ne manqueront pas de l’évoquer tôt ou tard. Des découvertes des armes de guerres dans la résidence de son chef de protocole à Bouaké (centre) au soulèvement des 8.400 ex combattants en 2017 et 2018….Ajouter au refus de Soro pourtant député RDR de Ferkessedougou ( nord) d’adhérer au nouveau parti le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) dont est membre le RDR et présidé par Alassane Ouattara. Aujourd’hui, c’est dur de découvrir que son seul protecteur, Ouattara, ne souhaite plus le sentir, qu’à son corps défendant, Guillaume Soro s’enivre et au milieu d’un égo en miettes, se découvre l’âme vengeresse….

Soro déconnecté

De ce qui précède, on voit bien que non seulement Soro Guillaume est encore le seul à croire au CNT, décrié par tous ses camarades de l’opposition au lendemain de sa création le 2 novembre 2020, mais l’homme reste encore seul dans ce vaste plan qui voudrait porter la responsabilité d’un Génocide au président Alassane Ouattara. Malheureusement Soro devrait encore patienter car en Côte d’Ivoire la réalité est toute autre. Depuis le mercredi 11 novembre 2020 le pouvoir et l’opposition significative ont renoué le dialogue après la rencontre entre Ouattara et Bédié à l’hôte du Golf au grand dam de Soro.

Philippe Kouhon

Continuer la lecture

Bouclier de la haine et de la honte ou l’effet boomerang de la propagande de génocide de Soro (Côte d’ivoire)

Bouclier de la haine et de la honte ou l’effet boomerang de la propagande de génocide de Soro (Côte d’ivoire)

blank

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire