Côte-d’Ivoire: Les violences politiques à M’batto ont fait 5 morts par balles (bilan actualisé du district sanitaire)

Anselme BLAGNON

Cinq personnes ont été tuées par balles et 38 autres blessées à M’Batto (centre-est ivoirien) dans les affrontements entre partisans du pouvoir et de l’opposition, qui ont dégénéré en violences communautaires, opposant autochtones Agni à allogènes malinké de lundi à mardi, selon le bilan révisé du district sanitaire.

Dans son bilan actualisé, le district sanitaire, évoque « cinq décès par balle », « 36 blessés par balle, un par arme blanche (machette), deux par projectiles (cailloux), reçus et pris en charge à l’hôpital général de Mbatto, dans les centres sanitaires de Assié Akpessé et Assoumoukro.

L’une des cinq victimes a succombé à l’hôpital de M’Batto, tandis que les quatre autres décès ont été constatés dans les communautés, selon le point de la situation de lundi à mercredi.


Des habitants, joints mardi matin par ALERTE INFO signalaient des tirs dans la ville, où un hôtel attribué à la députée Véronique Aka, présidente des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), avait été brûlé la veille.

Lundi, une manifestation contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara, réélu avec 94,27% des voix à l’issue du scrutin boycotté par l’opposition, a dégénéré en affrontements intercommunautaires.

Des sources sécuritaires faisaient état de trois morts et 26 blessés mardi soir.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire