Côte-d’Ivoire: C’est très compliqué sur Soro, Gbagbo aura bientôt son passeport, vers des législatives inclusives…

Décryptage des derniers événements en Côte-d’Ivoire

Pdci Rda ! Bédié signe son retour ! Niamkey Koffi nommé pour assurer l’intérim de Guikahué… Signe d’un long empêchement pour Guikahué ou d’une disgrâce?

C’est exact que le Président Gbagbo aura son passeport d’ici la semaine prochaine.

Il n’en a pas encore été informé officiellement. Il a été officieusement informé avant-hier nuit, et de façon indirecte.

Il faut espérer qu’il soit patient et que la révélation de l’information avant la réception ne conduise à un démenti de son avocat personnel : « Le Président Gbagbo n’a pas encore reçu son passeport et n’a pas été informé officiellement de ce qu’il le recevra ».

Cela dit , le média au-delà du titre, a dit qu’il le recevra la semaine prochaine, n’a pas dit qu’il l’a reçu.

Enfin, le gouvernement ivoirien doit agir pour créer un contact plus direct avec Laurent Gbagbo et éviter qu’il soit informé par les ouï dire, des choses le concernant !

L’ambassadeur qui est chargé de remettre le passeport, pouvait être informé, devait en premier, au nom du gouvernement, prévenir le Président Gbagbo qu’il viendrait chez lui pour lui remettre les documents.

Par ailleurs, au cours d’un échange avec des élus Rhdp le jeudi 12 novembre 2020, le Président de la République a réaffirmé sa volonté de dialogue et de rassemblement des filles et fils du pays.

Retour de Gbagbo

blank

Dans ce cadre, il a annoncé être en train de prendre des dispositions pour le retour du Président Laurent Gbagbo au pays.

Il a dit souhaiter accentuer le rassemblement des ivoiriens, et associer au projet le Président Gbagbo à cela, aux côtés du Président Bédié avec lequel il a apprécié la reprise du dialogue. Le chef de l’État a indiqué qu’il compte créer les conditions pour une participation des tous, en particulier du Pdci et du Fpi avec Laurent Gbagbo aux élections législatives à venir. La date de ce scrutin sera fixée en concertation avec ces principaux acteurs, en vue d’une participation inclusive.


Maintenant les Présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ont un lourd travail à faire : calmer Guillaume Soro et le réconcilier avec le Président Alassane Ouattara, dont c’est la nouvelle ligne rouge !

Soro out 

Le PR est dans une dynamique « tout est possible avec tout le monde, sauf avec Soro ».

Il rêve déjà à une photo lui, Bédié et Gbagbo ensemble comme avant.

Et Guillaume Soro n’a pas de place pour le moment dans ce schéma, alors qu’il avait son homme jusqu’à une période. Cela nous ramène aussi à une idée de Laurent Gbagbo : quand tu es palabre avec une personne, il faut garder une place pour le jour de la réconciliation, car les palabres vont bien finir un jour.

Guillaume Soro a-t-il un seul instant pensé qu’il pourrait encore à nouveau s’asseoir avec le Président Ouattara, ou même avec ses partisans AGC, Hambak et autres , quand il avait commencé la rupture ???

Sinon avec Duncan, Mabri, Amon Tanoh les problèmes ne sont pas insurmontables….

Et la crise Ouattara Bédié a été accentuée par Guillaume Soro.

Depuis 2017, le président Ouattara reprochait au Président Bédié de ne pas œuvrer au maintien de Soro dans la famille, et de l’encourager plutôt dans sa «rébellion», de choisir l’amitié avec Soro par rapport à son alliance et à sa fraternité avec Ouattara, de vouloir lui prendre son « fils » et d’envenimer la crise. Il s’attendait à ce que Bédié dise : « je ne peux pas faire quelque chose avec toi, et je ne te conseille pas de rupture avec Ouattara ».

Il donnait son propre exemple qui avait consisté à refuser tout contact direct avec des cadres Pdci, toute tentative de «deal » et de division. Ce qui avait gâché par exemple ses rapports personnels avec Banny notamment et même d’autres cadres, qui estimaient qu’il n’avait d’yeux que pour Bédié alors qu’ils étaient avec lui, quand Bédié lui faisait la guerre.

Alassane Ouattara avait fait cela pour ne pas fragiliser Bédié.

Lorsque la crise Rhdp est intervenue avec la rupture, la pression pour le lâchage de Bédié par les cadres issus du Pdci trouve une de ses motivations dans le coup fait avec Soro par Bédié.

En gagnant Soro , Bédié a-t-il compensé tous les cadres qu’il a perdus ?

En ralliant à sa cause Duncan, Aka Aouélé, Achi Patrick, Adjoumani etc …, Ouattara a-t-il pu compenser le poids du départ de Soro.

Pour sûr, même si le Président Ouattara est encore ulcéré par l’attitude de Soro et qu’on peut penser que c’est lui l’obstacle à une réconciliation rapide, il faudra que Soro lui-même consente déjà à avoir une posture de réconciliation !

Au nom de demain, et de la Côte d’Ivoire qu’il veut diriger demain, et dans laquelle les partisans de Ouattara seront présents, et seront encore présents ,  Soro devrait adopter le ton et le tempo de la réconciliation, et ne pas poser des actes pouvant gêner les Président Bédié et Gbagbo.

Charles K. l’Intelligent d’Abidjan

blank

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire