Côte-d’Ivoire: Injurié par des opposants en colère pour sa «neutralité», l’ex Préfet d’Abidjan s’explique

« Affaire de neutralité, de se prononcer ou de condamner »

(Ma réponse à un un internaute en colère contre moi qui m’accuse de ne ne pas prendre partie)

« Je ne sais pas quel deal les partis politiques, les acteurs politiques ont fait entre eux avant. Apparemment, je vois dans la presse qu’ils se rencontrent et se parlent. Je ne sais pas ce qu’ils se disent ou se sont dit sur la Constitution et sur le processus politique en cours et vous voulez que je supporte un camp ou un autre.

Nous , nous sommes simples citoyens dans une crise.

N’oubliez pas que ce sont des Institutions de la République qui ont compétence légale pour gérer la crise. Mais la participation citoyenne que promeut AUBE NOUVELLE veut que les citoyens soient impliqués dans les décisions qui les concernent surtout dans la résolution des crises qui déchirent leur vie sociale et leur quotidien.

Dans le principe, lorsqu’une crise éclate, on observe les 4 étapes suivantes.

ÉTAPE 1: on calme d’abord les cœurs pour éviter la mort, le sang et le chaos. C’est la première étape pendant laquelle on ne fait rien, aucune déclaration pour allumer le feu ou envenimer la crise. Comme les Anglais le disent, ce n’est pas le moment du « name and shame », c’est-à-dire dire qu’on ne blâme personne quand les violences sont en cours . Les forces procèdent au maintien de l’ordre qui est leur compétence régalienne dans l’Etat.

Parallèlement, les populations appellent au calme. La finalité de toutes ces actions combinées , c’est qu’il n’y ait ni violence ni mort et que la vie sociale reprenne son cours normal.

ÉTAPE 2: La deuxième étape , quand le calme revient , c’est de rechercher avec tous les acteurs les causes de la crise. C’est à cette étape qu’on dit toutes les vérités , qui a tort , qui a raison, qui a fait quoi . C’est l’étape de toutes les accusations véhémentes. C’est l’étape où tout le monde doit dire ce qu’il veut , mais sans aucune violence physique. En psychologie, on dit que c’est l’étape de la Catharsis où on laisse le peuple exprimer ses émotions et ses colères , mais dans un climat apaisé.

ÉTAPE 3: La troisième étape , c’est l’étape plus calme des solutions et recommandations qui ont découlé de la deuxième étape et qui prennent en compte tous les problèmes et toutes les aspirations du peuple, qui apportent une réponse à toutes les causes du conflit . Cette étape arrive lorsque les passions se sont calmées .

ÉTAPE 4: La quatrième étape , c’est la mise en place par l’Etat des Institutions et des Lois qui permettent d’assurer l’exécution et le suivi des recommandations et solutions de l’étape 3.

Voici les grands axes dans la résolution des conflits difficiles.


Mais ne vous en faites pas , toutes ces 04 étapes peuvent être exécutées dans un temps très court (en fonction de l’état d’esprit général des parties en conflit et de leur bonne volonté).

Si vous mélangez les étapes , vous faites disparaître tout espoir d’une vie stable et toute possibilité de sortie de crise .

Ce n’est pas pendant que les machettes découpent les corps à Bonoua, Dabou, Daoukro, Bongouanou ou à M’Batto que vous vous mettez à accuser tel ou tel camp et à rechercher les causes de la violence. Ce n’est ni efficace , ni productif, ni constructif .

C’est quand le calme revient, qu’on passe à l’étape 2. Mais avant même de mettre en œuvre l’étape 2, on prévient ce type de déchirement dans les endroits où il y a risque de conflits , on sensibilise pour que d’autres foyers de tension n’émergent pas. C’est ce que fait AUBE NOUVELLE parce que c’est une action libre des citoyens .

C’est ainsi que se gèrent les grands conflits nationaux ou locaux .

Vous voulez que nous disions qui a tort et qui a raison? Vous êtes pressés ? Arrivons à l’étape du calme relatif d’abord . Et entre temps. allez lire notre analyse sur ma page Facebook le Dimanche 1er Novembre 2020 et vous verrez que nous avons décrit tout ce qui se passe aujourd’hui et tout ce qui se passera les mois qui viennent, tout en prévenant le Gouvernement contre les violences possibles et les privations de libertés. Bonjour

Mais je comprends le citoyen, qui est frustré par un certain nombre de situations politiques ou sociales et qui vous regarde . Il vous fait confiance. Il veut que dans le feu de la violence, vous vous prononciez pour ou contre son camp . Lui , il a sa colère . Il n’a pas le temps de comprendre la nécessité de tout le mécanisme psychologique et institutionnel pour ramener le calme.

À AUBE NOUVELLE, nous avons l’expérience de ce type de crise et nous restons calmes face aux événements. Nous prenons de la hauteur.

Nous ne répondons pas aux injures et aux accusations, aux prétendues dénonciations et aux classifications. Le fait que certaines personnes nous insultent ou nous calomnient fait même partie du processus de règlement de la crise .

Il faut que des personnes ou des groupes de personnes expriment leurs colères quelque part pour se sentir un peu mieux ou pour avoir l’impression d’avoir contribué.

Si vous ne comprenez pas aussi que vous DEVEZ être comme un exutoire des colères et que vous insultez ceux qui vous insultent, vous n’aidez pas.

Lorsque d’ici quelques semaines ou d’ici quelques mois, la crise sera calmée ou passée, beaucoup se rendront compte que la colère ou la violence du moment n’était pas utile et n’aura pas aidée.

Du calme, du calme , du calme»

Vincent Toh Bi Irié

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

3 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Injurié par des opposants en colère pour sa «neutralité», l’ex Préfet d’Abidjan s’explique

  1. J’ai toujours aimé l’ex Prefet Vincent Toh Bi…. Il reste honnête et a su toujours jouer á l’équilibre, même si en politique le système d’équilibre n’existe pas……. Mais il doit aussi comprendre que le pays est dirigé par un pouvoir répressif qui pratique la politique de-la-terre-brûlée de Samory Touré.
    Si la CEI et le Conseil Constitutionnel ne sont pas restructurés au goût de tout le monde…. toi Vincent Toh Bi, ta candidature ainsi que pour d’autres seront á nouveau rejetés en 2025 comme en 2020…. et la même « dictée préparée » sera á nouveau lue et imposée.
    La réconciliation du peuple est inexistante depuis 10 ans. Alors que tout devrait commencer par la réconciliation.

    « On ne RECONCILIE pas un peuple déchiré avec du bitume, des ponts, des milliers de tonne de gravier et de fer… déposés sur les routes, rues, pistes, ruelles, lagune, fleuves rivières et lacs….. »

  2. ===== NE PAS PERDRE LE SOLDAT Vincent Toh Bi Irié =====

    Dans cette guerre à plusieurs visages et plusieurs temps, il faut sauver le soldat Vincent Toh Bi Irié.

    Sauver le soldat mais surtout ne pas perdre en chemin cette nouvelle opportunité qu’est Vincent Toh Bi Irié.

    Il faut d’abord saluer l’indépendance d’esprit de l’homme. Et son courage. La fonction de Préfet d’Abidjan est une antichambre de nomination. Donc du Pouvoir. Qui n’aime pas ce pouvoir terrien ? Et lui a osé s’en détacher. Avant de critiquer quelqu’un, il faut ouvoir s’interroger sur ce qu’on aurait fait soi même à sa place dans les circonstances identiques.

    Le scrutin présidentiel 2020 est désormais derrière nous. Mais la vie de la nation ne s’arrête pas à une élection. Des élections il y en aura bientôt. Et celles là sont plus féroces. Il s’agit de la représentation nationale de tout le peuple à travers des législatives LOCALES.

    Dans quelques semaines il y aura donc débat. Débat violent avec des thématiques déjà entendues du genre « un étranger ne doit pas être député chez nous. Notre député doit etre notre fils. Un étranger pourra être Maire peut être. On veut au Parlement notre fils parmi les autres représentants de la Nation ».

    Ne nous voilons pas donc la face ! Les batailles à venir vont faire peut être moins écho à l’extérieur mais elles ébranleront les fondements de la Nation si des soldats comme Vincent Toh Bi Irié, sont laissés en rade.

    Aube Nouvelle » à la différence d’un « Générations et Peuples Solidaires » n’est pas marqué négativement par le passé du porteur du brassard. Elle est donc audible. Le temps jugera si ELLE PEUT DEVENIR CRÉDIBLE.

    « Aube Nouvelle » peut souffrir aujourd’hui d’un manque de financement ou d’hommes politiques de grande notoriété dans ses rangs. C’est cela aussi précisément mais paradoxalement sa grande force et sa capacité intrinsèque de différentiation.

    Les premiers pas sont donc naturellement exécutés avec un peu de gaucherie. Avez vous déjà vu un enfant qui faisait ses premiers pas sans trébucher sur ses frêles jambes ?

    Il nous faut donc AIDER « Aube Nouvelle » à exister. Avec ses propres maillots ! Et non les maillots mouillés de sueur sechée ou non d’un autre club.

    Il nous faut ETRE ACTIVEMENT PATIENT avec « Aube Nouvelle » et ne pas lui imposer la loi de « TU ES AVEC NOUS OU CONTRE NOUS ? ».

    Il nous faut mettre fin à la dictature d’être supporter uniquement de L’ASEC ou de L’AFRICA SPORT sinon on est taxé de menteur ou de lâché ! Car pour les fanatiques, point de position médiane ou hors des voies balisées par les extrémistes des deux camps.

    Ainsi nous contribuons à notre petit niveau à donner le temps d’être crédible à « Aube Nouvelle ». Sauf si notre secret désir n’est que de tout confisquer pour nous et nous SEULS !

    La peste de la HAINE DE L’AUTRE est fortement ancrée dans certains esprits.

    Et si Vincent Toh Bi Irié venait à être membre d’un nouveau gouvernement ne crions pas haro sur le baudet comme ces animaux malades de la peste mais qui manquent de courage que décrit La Fontaine dans l’une de ses fables.

    ====== Les Animaux malades de la peste ======

    Un mal qui répand la terreur,
    Mal que le Ciel en sa fureur
    Inventa pour punir les crimes de la terre,
    La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
    Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
    Faisait aux animaux la guerre.
    Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
    On n’en voyait point d’occupés
    A chercher le soutien d’une mourante vie ;
    Nul mets n’excitait leur envie ;
    Ni Loups ni Renards n’épiaient
    La douce et l’innocente proie.
    Les Tourterelles se fuyaient :
    Plus d’amour, partant plus de joie.
    Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
    Je crois que le Ciel a permis
    Pour nos péchés cette infortune ;
    Que le plus coupable de nous
    Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
    Peut-être il obtiendra la guérison commune.
    L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
    On fait de pareils dévouements :
    Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
    L’état de notre conscience.
    Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
    J’ai dévoré force moutons.
    Que m’avaient-ils fait ? Nulle offense :
    Même il m’est arrivé quelquefois de manger
    Le Berger.
    Je me dévouerai donc, s’il le faut ; mais je pense
    Qu’il est bon que chacun s’accuse ainsi que moi :
    Car on doit souhaiter selon toute justice
    Que le plus coupable périsse.
    – Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
    Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
    Eh bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
    Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
    En les croquant beaucoup d’honneur.
    Et quant au Berger l’on peut dire
    Qu’il était digne de tous maux,
    Etant de ces gens-là qui sur les animaux
    Se font un chimérique empire.
    Ainsi dit le Renard, et flatteurs d’applaudir.
    On n’osa trop approfondir
    Du Tigre, ni de l’Ours, ni des autres puissances,
    Les moins pardonnables offenses.
    Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins,
    Au dire de chacun, étaient de petits saints.
    L’Ane vint à son tour et dit : J’ai souvenance
    Qu’en un pré de Moines passant,
    La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
    Quelque diable aussi me poussant,
    Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
    Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.
    A ces mots on cria haro sur le baudet.
    Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
    Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
    Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
    Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
    Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
    Rien que la mort n’était capable
    D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.
    Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

    Jean De la Fontaine.

  3. ===== IMPOSSIBLE AUBE POUR TOUS =====

    L’aube ne peut être nouvelle pour tous en même temps. Pour certains le message est du déjà entendu. Pour d’autres c’est encore très flou le contenu.

    Avec la pandémie du COVID-19 la mobilité est réduite dans l’international. Tout se fait presque partout avec les nouveaux moyens de communication du net, ces fameux et bien pratiques logiciels publics ou payants de visioconférence Google Hangouts Meet, Skype, Zoom, GoToMeeting, Microsoft Teams, Zoho Meeting etc.

    Avec l’augmentation des débits de l’Internet mobile mais aussi fixe et une relative démocratisation territoriale des nouvelles technologies, j’arrive à assurer tranquillement des conférences avec mes collaborateurs africains, ceux dans l’océan indien comme ceux aux USA. Le seul problème c’est de choisir la bonne heure pour communiquer car les fuseaux horaires sont différents.

    J’en viens parfois à « conférence » à partir de 9h UTC donc à 12h voire 13h pour certains quand il est 6h ou 5h voire 4h pour d’autres.

    L’aube n’est pas toujours nouvelle pour tous mes auditeurs. Quand certains sont déjà perturbés par les précédentes activités de la journée, d’autres sont encore très ensommeillés. Je ne trouve pas toujours la bonne oreille et c’est cela l’un des mes challenges dans mes communications.

    Mon cher Vincent, l’aube n’est pas toujours nouvelle pour tous. C’est aussi cela ton challenge !

    Salut particulier à mon cher Vincent TEHE de Jaurès depuis ta position de La Réunion, toi notre champion du CEG de Man. Sans oublier tous ceux qui ont choisi le Québec comme repli.

    Le message de Aube Nouvelle vous est aussi destiné afin que vous pensiez à revenir nous voir dans le bourbier !

    For2020wara @ yahoo .com (Le tout collé et sans espace).

Comments are closed.