Anono Côte-d’Ivoire: L’Eglise Harriste consacre son 8e prédicateur

Consacrée à Dieu le 13 novembre 1960, l’église harriste « Le Temple du Jourdain » d’Anono a célébré la consécration de son huitième prédicateur supérieur le dimanche 15 novembre 2020 dans le village d’Anono, commune de Cocody. Richard Adja Djorogo remplaçait ainsi le supérieur Abolé Nandjui décédé en 2019.

De blanc vêtus, dressing code de cette confession religieuse, les fidèles ont fait le plein du temple aux premières heures de ce dimanche. Des bâches ont été dressées dehors dans la rue attenante pour faire place aux fidèles retardataires. C’est dans un décor de sons et de blancheur que le nouveau prédicateur qui devient le guide spirituel de la communauté d’Anono, a reçu ses attributs : une calotte, une étole, une canne-croix, un crucifix, une soutane, des bretelles et une bible. Des attributs qui s’apparentent, dans la bible, à ceux que portait le roi Aaron durant son règne.

Quatre temps forts ont marqué la cérémonie. La bénédiction et la remise des attributs, la remise de dons au nouveau guide spirituel, les discours des invités d’honneur et l’homélie du guide consacré. Sa communauté n’a pas été avare. A commencer par les membres de sa génération, en passant par les différentes familles qui composent le village, la chefferie, le bureau de la jeunesse, les femmes, les groupes constitués de l’Eglise et les invités d’honneur, tous sont venus les mains chargées de cadeaux en nature et en espèces. Le nouveau prédicateur a été bien choyé et devrait être à l’abri du besoin pour mener à bien sa mission d’évangélisation.


C’est à juste titre que dans son discours, le chef du village d’Anono Nandjui Djorogo Sévérin dira à l’endroit de l’élu de Dieu ceci : « Soyez un berger cohérent et juste. Conduisez le peuple de Dieu à bon port comme l’a fait Moïse en son temps ».

Le prédicateur a promis d’être un bon berger, une lumière qui éclaire ses brebis tout en s’investissant sous l’inspiration de Dieu à gagner de nouvelles brebis. Il a placé on magistère sous le signe de la cohésion et de la paix au sein de la communauté.

Très présente dans le Sud de la Côte d’Ivoire où son fondateur Williams Harris venu du Liberia a installé sa base au début des années 1900, cette congrégation religieuse qui prône la croyance en la bible, compte un peu plus de 700 temples pour 1400 prédicateurs en Côte d’Ivoire. Cette église, historiquement aura joué un rôle dans la décolonisation ce qui valut à son fondateur d’être expulsé de la Côte d’Ivoire en 1915. Mais cela n’a pas empêché le développement de la mission religieuse très présente dans le pays Ebrié et au Ghana voisin.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire