Côte d’Ivoire: Plus de 5.500 déplacés internes enregistrés selon le HCR

Anselme BLAGNON

Plus de 5.500 déplacés internes ont été enregistrés en Côte d’Ivoire, en raison des violences liées à l’élection présidentielle, a annoncé lundi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), sur son compte Twitter.

Quelque « 10.087 Ivoiriens ont désormais fui vers des pays voisins comme le Liberia, le Ghana, la Guinée et le Togo », indique le HCR, précisant que « 5.530 personnes déplacées sont aussi enregistrées. »

En Côte d’Ivoire des manifestations qui se sont muées en conflits intercommunautaires dans certaines localités, ont démarré le 10 août après l’annonce du président Alassane Ouattara de briguer un autre mandat à la présidentielle du 31 octobre.


Selon le bilan du gouvernement ivoirien, 85 personnes sont mortes dans ces violences, 484 autres blessées, 225 interpellées, 167 inculpées (dont) 45 sont sous mandat de dépôt », précisant que l’essentiel des localités « impactées sont Dabou, Divo (Centre-ouest), Daoukro, Yamoussoukro, Toumodi (Centre), Bongouanou (Est).

Lundi, le Conseil constitutionnel a validé, la réélection du président, Alassane Ouattara (94,27%), pour un troisième mandat contesté par l’opposition, qui a boycotté le scrutin et refuse de reconnaitre les résultats.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire