Côte d’Ivoire: Bédié partage l’affliction des familles endeuillées « les juridictions seront saisies », selon lui

Edwige FIENDE

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), leader de la coordination des plateformes de l’opposition ivoirienne Henri Konan Bédié, a assuré vendredi que « les juridictions internationales seront saisies pour situer les responsabilités » suite aux violences électorales, dans une note.

« Je partage la peine et l’affliction de toutes les familles endeuillées et les rassure que les juridictions internationales seront saisies pour situer les responsabilités, en faisant la lumière sur toutes ces tueries », a indiqué M. Bédié, à la veille des obsèques « de sept victimes » des violences électorales.

Pour le président du PDCI, « le crime de ces jeunes aura été le courage d’avoir assumé leur devoir républicain et civique de manifester pacifiquement contre la violation de la Constitution de leur pays ».

Des manifestations contre un troisième mandat du président Alassane Ouattara se sont muées en conflits intercommunautaires dans des localités de la Côte d’Ivoire.


Selon le bilan du gouvernement, 85 personnes sont mortes depuis le 10 août dans les violences électorales, 484 autres blessées, 225 interpellées, 167 inculpées (dont) 45 sous mandat de dépôt ».

Henri Konan Bédié a invité les Ivoiriens à « observer samedi à 12H00 (GMT et locale) une minute de silence en la mémoire (des) disparus ».

Jeudi, Alassane Ouattara a demandé une accélération des « enquêtes en cours pour situer le plus rapidement possible les responsabilités ».

Dans une déclaration vendredi, les Evêques catholiques ont proposé le recours à une « commission d’enquête indépendante » pour poursuivre les auteurs de ces actes « d’une rare barbarie ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire