Côte-d’Ivoire: Toh Bi Irié Sur les traces des violences politiques à M’Batto et Bongouanou (plus jamais ca !)

Commerces incendiés, maisons saccagées, traces de brûlé sur le sol, visages graves. On sent encore les reflets de la violence fraîche sur M’Batto et Bongouanou.

« Nous avons toujours vécu en parfaite harmonie », nous ne comprenons pas pourquoi nous en sommes arrivés à nous affronter.

« Une banale affaire de marche » qui a dégénéré. Une inflation de l’information par les fake news et tout est parti en fumée.

Ce samedi (passé) à M’Batto, les communautés se sont parlé, mais il n’est pas sûr qu’elles se soient comprises.

Partout où il y a eu affrontements intra ou intercommunautaires, il y aura toujours une réplique plus ou moins grave, quel que soit le temps que cela prendra, si rien n’est fait. Leçon de gestion des crises.

C’est pourquoi AUBE NOUVELLE était ce week-end dans ces localités pour écouter, saisir les émotions des populations et préparer des contributions.

Quels que soient les accords et compromis politiques du sommet, les meurtrissures des cœurs à la base ne seront pas faciles à guérir. Commençons au moins les pansements du mieux que nous pouvons, en soustrayant les populations de la nocivité des débats politiques.


blank

blank

blank

blank

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction