Présidentielle au Burkina: Le gouvernement lance un avertissement aux opposants

« Le gouvernement prendra ses responsabilités pour assurer l’ordre public » (Remis Dandjinou)

Après les scrutins au Burkina Faso du dimanche, l’heure est au dépouillement et à la proclamation des résultats. Le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou face aux velléités de protestation de résultat a affirmé que l’Etat burkinabè « prendra ses responsabilités pour assurer l’ordre public », dans une note mardi soir.

« Le gouvernement condamne avec fermeté toute dérive et prendra ses responsabilités pour assurer l’ordre public, il ne saurait cautionner d’aucune manière tout manquement dans l’application des textes en rapport avec les élections au Burkina Faso », a prévenu Remis Dandjinou dans sa note.


« Le gouvernement invite l’ensemble des parties prenantes à un respect scrupuleux des textes en vigueur, seul garant d’un aboutissement satisfaisant du processus qui a été défini et réalisé dans l’inclusivité et le consensus », a poursuivi son porte-parole.

Lundi, peu après que la CENI ait entamé la proclamation des résultats de la présidentielle, les candidats de l’opposition, évoquant « des irrégularités massives » dans le déroulement des votes, ont affirmé ne pas « accepter » ces résultats, amenant l’institution à suspendre les proclamations pour « chercher un consensus autour des acteurs politiques », selon le président de la CENI, Newton Hamed Barry.

Mardi, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a repris la proclamation des résultats, en absence de cinq de ses commissaires avec un quorum de 10 composé de ceux de la majorité et de la société civile.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire