Zida dénonce « des fraudes massives et une organisation du scrutin désastreuse »

Le candidat du Mouvement pour le salut (MPS, opposition), à la présidentielle du dimanche, Yacouba Isaac Zida, a affirmé jeudi qu’ »en plus des fraudes massives, l’organisation du scrutin était un véritable désastre », évoquant des irrégularités qui ont émaillées le déroulement des votes, dans une note.

« Le MPP et son candidat avaient la possibilité de gagner ces élections d’une manière qui préserve la dignité de notre pays. Mais au lieu de cela nous avons assisté aux méthodes les plus inintelligentes jamais expérimentées comme l’achat de cartes d’électeurs sous projecteurs, séquence digne du tournage d’un court métrage pour le FESPACO ».

« A partir de ces preuves accablantes nous ne savons plus vraiment combien de personnes ont voté en leur nom propre ce 22 novembre et il reviendra au Conseil constitutionnel de trancher. En plus des fraudes massives, l’organisation même du scrutin était un véritable désastre. Jamais de mémoire de burkinabé un scrutin n’a été aussi mal organisé », peut-on lire dans la note.


« Les candidats signataires de l’Accord Politique de l’Opposition ont déjà déposé une plainte devant le procureur et fera un recours en annulation de cette mascarade appelée élection auprès du conseil constitutionnel. En attendant la suite de ces procédures nous invitons l’ensemble de nos concitoyens au calme et à la sérénité », à poursuivi le candidat, en exil au Canada depuis 2016.

Confronté depuis cinq ans à des attaques de plus en plus récurrentes et meurtrières attribuées à des groupes jihadistes, le Burkina est allé aux élections dimanche sous le regard de plus de 4.000 observateurs nationaux et internationaux, pour élire de nouveau, un président, six ans après la démission forcée de Blaise Compaoré (1987-2014), sous la pression de la rue.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire