Côte d’Ivoire: Bédié dit avoir accepté la main de Ouattara pour « aider le pays à s’en sortir »

Edwige FIENDE

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié, chef de file de l’opposition a affirmé jeudi avoir accepté la main tendue d’Alassane Ouattara dans la cadre du dialogue politique « pour aider » le chef de l’Etat « qui fait face à « beaucoup de pressions à « s’en sortir », face à des chefs traditionnels.

« Cette main tendue que j’ai accepté en allant discuter avec lui (M. Ouattara) c’est pour l’aider à s’en sortir », a expliqué M.Bédié aux chefs traditionnels des régions du Gôh, Lôh-Djiboua, Haut Sassandra (Centre-ouest).

Selon le président du PDCI, « toutes ces situations » lors des violences électorales notamment « les arrestations, les morts » ont « fait le tour du monde et cela provoque beaucoup de pressions sur » le chef de l’Etat.

Vendredi, M. Bédié a posé « des préalables non-négociables » avant la reprise du dialogue avec M.Ouattara.

Pour lui, « il n’est pas possible de continuer » le dialogue politique « sans la libération des militants incarcérés, la levée du blocus » autour des résidences « de certains » et le « retour sécurisé de ceux qui ont été forcés de fuir à l’étranger ».


« Nous ne baissons pas les bras et exigeons toujours que toutes ces personnes soient » libres, a ajouté Henri Konan Bédié qui s’est réjoui du fait que « ce combat porte déjà quelques fruits », rappelant la libération de « certains (et) d’autres placés sous contrôle judiciaire ».

Il a également fait état du transfèrement « bientôt, dans des villas plus confortables » du secrétaire exécutif du PDCI Maurice Kakou Guikahué, son directeur de cabinet Narcisse N’Dri et (d’) autres grâce à (ses) exigences ».

« Personne ne sera laissé plus longtemps encore en prison », a assuré le chef de file de l’opposition.

Pour tenter de décrisper l’environnement socio-politique, marqué par des affrontements meurtriers entre partisans du pouvoir et de l’opposition dans plusieurs localités du pays depuis août, M.Ouattara a rencontré le 11 novembre M. Bédié.

Au terme de la rencontre, les deux personnalités avaient convenu de poursuivre le dialogue dans les prochains jours.

Mercredi, le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré a fait savoir qu’Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se « parlent en permanence ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire