Route Guiglo-Tabou Côte-d’Ivoire: De l’axe du mal à la route de l’espoir

Reportage / Axe Guiglo-Tabou: De la peur à l’espoir


Long de près 400 km et traversant plusieurs villes importantes de la Côte d’Ivoire, l’axe Guiglo-San-pedro représentait un immense espoir de développement dans les premières années de l’accession du pays à l’indépendance. Un espoir partagé par son premier président, Félix Houphouët-Boigny, qui soutiendra en 1962 au cours d’un voyage sur cette route internationale, qu’elle est le levier du désenclavement du port de San-Pedro.

Car, cet axe constitue la voie par laquelle transitent toutes les marchandises en provenance du Mali, de la Guinée et du Libéria à destination du port de San-pedro.

Considérée à juste comme le moteur du développement de toutes les villes qu’il traverse, l’axe Guiglo-San-pedro n’a malheureusement pas confirmé au fil des années tous les espoirs qu’il a suscité à sa création.

Pis, sa fonction a été pervertie, et de vecteur de développement, cette route est devenue en l’espace de quelques années, l’axe de la peur, l’axe du mal ou la route de la mort…la suite dans Fraternité Matin de ce weekend.

Saint Tra Bi

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Route Guiglo-Tabou Côte-d’Ivoire: De l’axe du mal à la route de l’espoir

  1. Une excellente route réalisée par nos amis chinois ceux qui l’empruntent savent de quoi il s’agit..
    Pourvu que ça dure

Laisser un commentaire