Côte-d’Ivoire: Le silence de Soro devenu fugitif

Où se trouve Soro Guillaume après que la France de Macron l’ait déclaré persona non-grata ?

Aperçu en Belgique après avoir quitté la France avec une partie de ses fidèles, Affoussy, Touré Moussa etc entre autres, nul ne sait où l’ancien Premier ministre de la Côte-d’Ivoire issu de la rébellion du MPCI se trouve en ces moments.

Depuis presqu’une semaine, l’ancien rebelle d’habitude bavard, se fait très silencieux sur les réseaux sociaux. Comme si l’homme traqué avait peur que son lieu de cachette ne soit localisé.

Selon certains de ses proches, Soro possède un visa de trois ans dans son passeport, délivré par les autorités françaises. « Il peut s’installer légalement dans tous les pays de Schengen du Portugal à l’Allemagne », selon un de ses fidèles que nous avons pu contacter à Bruxelles.


Ce que ce collaborateur de Soro oublie par contre de mentionner est que la France a toute latitude d’annuler un visa et de l’annoncer aux autres pays membres de l’espace Schengen. Dans ce cas de figure, le visa de trois ans de Soro devient caduc et ce dernier devient illégal dans l’ensemble de l’espace Schengen, courant le risque de se faire arrêter à tout moment et remis aux autorités ivoiriennes.

Alors question, où se trouve Soro ? En Suisse, en Turquie, en Russie, en Guinée-Equato, au Congo-Brazza chez son parrain Sassou ou en Guinée-Bissau chez l’ami Obiang junior?

Sylvie Kouamé

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Le silence de Soro devenu fugitif

  1. En réalité le visa de « Anselmo bruit » est un visa touristique avec multiple entrées sur l’espace Schengen. Ce type de visa ne lui confère aucune immunité et lui fait obligation de sortir de l’espace Schengen après 90 jours d’affilés de résidence. En résumé: chaque 90 jours, le pauvre Anselmo, doit sortir sinon on le prend, pour infraction à la règle liée à ce type de visa touristique. Tu as cherché, tu as trouvé.

Laisser un commentaire