Côte-d’Ivoire: La société civile veut un dialogue politique élargi aux populations

Les plateformes Cwap et Osiwa de la société civile ivoirienne organisent en ce moment une conférence publique à Abidjan, animée par l’ex présidente d’Amnesty Côte-d’Ivoire, madame Kouakou Nathalie et l’analyste politique Dr N’Guessan Sylvain. Nous vous proposons quelques morceaux choisis des propos tenus par les conférenciers.


#Voteciv2020 #Cwap #Osiwa Dialogue politique en Côte d’Ivoire: « « La société civile joue son rôle. En Côte d’Ivoire, la liberté d’opinion est bâillonnée. Pulcherie Gbalet a donné de la voix, elle est en prison. Vous voulez que nous allions tous en prison? »

#Voteciv 2020 #Cwap #Osiwa Dialogue politique en Côte d’Ivoire: « Le dialogue ne peut pas être que politique. Il doit porter sur les problèmes réels de la Côte d’Ivoire. Il faut donner le temps aux gens d’exposer leurs frustrations»

« La réconciliation entre les grands acteurs politiques n’est pas la réconciliation entre les ivoiriens
Comprenons le une bonne fois pour toute. #Civ225 »

« La racine du mal c’est le manque de confiance entre le parti au pouvoir et les autres parti politique. Nathalie Kouakou.

On doit reconstruire l’État de droit en #Civ225 car quand la liberté de parole et même de conscience se trouve réduit on ne peut dire qu’on est en démocratie. »

« Dans un état de droit le premier responsable des actes posés c’est l’état et c’est lui qui doit respecter les lois et les faire respecter. » selon Nathalie Kouakou

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction