6 mois après sa mort, le RHDP en pèlerinage sur les terres d’Amadou Gon

Cela fait six mois qu’Amadou Gon Coulibaly, le fidèle collaborateur d’Alassane Ouattara est décédé brutalement. Cependant, son ombre continue toujours de planer sur le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dont il devait être le porte-étendard pour la présidentielle d’octobre dernier.

La localité d’origine du défunt Premier ministre abrite, du 17 au 19 décembre, les journées dites d’hommage du RHDP au petit-fils du patriarche Peleforo Gon Coulibaly.

Jeudi 17 décembre, c’est la place Gbondala qui a servi de cadre à la lecture coranique afin d’implorer Allah pour le repos de l’âme de El Hadj Amadou Gon Coulibaly.

Puis, le vendredi 18 décembre, place a été faite à un « pèlerinage » sur la tombe de l’illustre disparu, au caveau de la grande famille Gon Coulibaly, au quartier Soba de Korhogo, avec tous les apparats inhérents à une telle cérémonie.

Il y a eu d’abord le dépôt d’une gerbe de fleurs et un recueillement de la haute direction du RHDP conduite par le directeur exécutif du parti, suivis d’une procession silencieuse des membres du Conseil national, des élus et des cadres ainsi que les membres de la famille biologique pour s’incliner sur la tombe de celui qui fut, dix-sept ans durant, le maire de la commune de Korhogo.

Après quoi, Adama Bictogo, dans son adresse, situe les contours de la cérémonie qui « vise à présenter la moisson du labeur à notre frère, notre compagnon de route et de lutte, à notre président du directoire Amadou Gon Coulibaly. Nous sommes venus lui dédier cette victoire, lui restituer cette victoire ainsi que nous le demande le président Alassane Ouattara (…) Que la mémoire de notre regretté Amadou Gon Coulibaly reste définitivement gravée dans chacune de nos entreprises au sein de notre grand parti, le Rhdp », fait savoir le directeur exécutif de la formation politique unifiée.

Remobiliser pour agir davantage et mieux

« Cet hommage, a-t-il poursuivi, est aussi une occasion pour remobiliser, pour agir davantage, pour agir mieux auprès du Président de la République, Alassane Ouattara, au cours de ce mandat qui s’ouvre, au profit de nos concitoyens (…)


Prenant la parole, au nom de la grande famille Gon Coulibaly, le ministre Amadou Koné a salué l’initiative en ces termes : « Pour nous, il n’y a pas geste plus rassurant, plus gratifiant que l’acte que vous venez de poser. Surtout qu’il vient après cette belle victoire du président Alassane Ouattara ».

Amadou Koné a reçu un granit des mains d’Adama Bictogo, une plaque mortuaire en granit offert par le président Ouattara.

Batchèba Ouattara
Lebanco.net

blank

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction