Côte-d’Ivoire: Après la mort de Sidy, la FIFA soupçonnée de vouloir mettre la FIF « sous tutelle »

La Fifa jusqu’au bout de la marmaille et de l’imposture en Côte d’Ivoire avec l’imposition imminente d’un comité de normalisation

La FIFA se prépare à rendre publique sa décision relative au processus électoral à la présidence de la FIF, bloqué le 27 août 2020. Selon, les informations en notre possession, l’administration Infantino aurait opté pour la mise en place d’un comité de normalisation, en vue de reprendre en main le processus et repartir de zéro.

La FIFA dans sa décision s’appuierait sur l’article 14 des statuts de la FIFA: «” La violation de l’alinéa 1 ” de de l’article 14 ” entraîne également des sanctions, même si l’ingérence du tiers n’est pas imputable à l’association membre concernée.

Une ingérence imputable à la FIFA elle-même

Les associations membres sont responsables envers la FIFA de toute négligence grave ou faute intentionnelle imputable aux membres de leurs organes ».

Sur la base de l’article 8 alinéa 2 qui met en avant ” des circonstances particulières ”, elle aurait décidé de mettre en place un comité de normalisation.

” Les organes exécutifs des associations membres peuvent, dans des circonstances particulières, être relevés de leurs fonctions par le Conseil, en concertation avec la confédération concernée, et remplacés par un comité de normalisation pour une période donnée”, stipule l’ alinéa 2 de l’article 8 des statuts.

L’instance mondiale du football estimerait donc qu’il y a eu des circonstances particulières, dans le cas ivoirien.


Cette normalisation ne sera pas sans conséquence pour la Côte d’Ivoire, dans cette période de pré-campagne à l’élection du président de la Caf. Avec la normalisation, le candidat Jacques Anouma serait privé de la voix de la Côte d’Ivoire le 12 mars 2020. Car, une fédération mise sous ” tutelle ” n’a pas droit de vote.

Le retrait d’Eugène Diomandé du camp de Didier Drogba, est-il lié à son refus de cautionner la marmaille et l’imposture de l’intrusion abusive de la Fifa dans le processus électoral à la demande du camp Drogba.

Une humiliation pour le football en Côte d’Ivoire dont les autorités doivent faire envisager de se concentrer sur d’autres disciplines sportives pour occuper la jeunesse, car il reste possible de devenir une grand pays sans accepter la magouille des gens de la Fifa qui ne sont pas eux mêmes au dessus de tout soupçon.
Oui ce débat se fera !

Charles K et Ange K

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer …..

N°3708-25/07/2016

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction