Côte-d’Ivoire: Pourquoi Eugène Diomandé quitte la team DD11, quand Drogba divise la FIFA

« Les affinités électives ne sont pas forcément destinales et des fois il y a loin de la coupe aux lèvres…
Je vous informe de mon retrait du Comité de la candidature de notre héros sportif Didier Drogba, pour des raisons de convenances personnelles.
Bonne chance à Didier et bon vent à la team DD11″, Eugène-Marie Diomandé

Retrait d’Eugène Diomandé du Comité de la candidature de Didier Drogba

Une partie immergée de l’iceberg

Depuis le jeudi 17 décembre 2020, le directeur de campagne de Didier Drogba, candidat déclaré à l’élection à la présidence de la FIF, Eugène Diomandé, a annoncé son retrait du Comité de la candidature de l’ex-capitaine des Eléphants. Et ce, pour des raisons de convenances personnelles.

Après avoir récolté des informations, ici et là, il ressort que le départ du  » Magicien « , surnom donné au président du Séwé sport de San Pedro, de la team Drogba, est la face cachée de l’iceberg.

En effet, au terme de nos investigations, nous avons constaté que le retrait d’Eugène Diomandé du comité de candidature de l’enfant de Niaprahio est symptomatique d’un mécontentement général. Et pour cause, nos différents interlocuteurs sont unanimes sur le fait que tous ceux qui se sont donnés corps et âme pour la cause du champion d’Europe 2012, dans sa quête du fauteuil du défunt locataire de la maison de verre de Treichville, Sidy Diallo, sont refroidis par l’attitude irrévérencieuse et déviationniste de l’icône du football ivoirien.

A la vérité, bon nombre de présidents de clubs, qui font partie de la team Drogba, n’apprécient pas les activités extra-sportives du porteur du projet « Renaissance « , notamment sa récente visite aux autorités coutumières de Niablé et du Djuablin. Ces derniers disent, tout bas, que le prétendant à la succession de feu Sidy Diallo quitte le terrain du football, son domaine de prédilection, pour se lancer dans des actions sociales à connotation politique. Par ailleurs, il lui est également reproché son mépris pour les dirigeants de clubs et surtout sa mégalomanie.

Dans la longue énumération des récriminations contre Didier Drogba, il se raconte qu’il n’est pas l’homme qu’il faut à la tête de l’instance dirigeante du football ivoirien.

S’il arrivait à gérer l’institution fédérale , ce serait une catastrophe pour la discipline reine.


Pour clore le chapitre des déceptions, les soutiens de l’ancien buteur de l’Olympique de Marseille, qui s’apprêtent à le lâcher en grand nombre, en veulent terriblement à son homme de main, Eric Monnet, accusé de tous les péchés d’Israël.

Avant la relance prochaine du processus électoral de la FIF

Le cas Drogba divise la FIFA

La Fédération internationale de football association (FIFA) s’apprêterait à relancer le processus électoral de la Fédération ivoirienne de football(FIF) qu’elle a arrêtée le 27 août 2020. Et ce, après que la Commission électorale de la faîtière de la discipline reine ait invalidé la candidature de l’ex-capitaine des Eléphants, Didier Drogba, prétendant déclaré à la succession du défunt locataire de la maison de verre de Treichville, Sidy Diallo.

Selon une source proche de l’instance dirigeante du ballon rond mondial, jointe, il y a quelques heures, l’institution basée à Zurich, en Suisse, donnera sa position sur la relance du processus électoral devant conduire à la désignation du nouveau patron de l’organe de gestion du football ivoirien.

‘’ Nous savons plus ou moins ce que la FIFA va décider au sujet du processus électoral de la FIF. La décision pourrait intervenir avant la fête de Noël. Si cela n’est pas fait, parce qu’il se pose un problème d’ordre éthique aux membres du gouvernement du football mondial, qui sont divisés sur le cas Didier Drogba, quant à sa réintroduction dans le jeu électoral d’où il avait été écarté par la Commission électorale, cette situation pourrait la repousser dans la première semaine du mois de janvier 2021’’, a-t-elle confié.

A la question de savoir pourquoi le cas du champion d’Europe 2012 diviserait les membres de l’association dirigée par Gianni Infantino, quant à la reprise du processus électoral de la FIF, notre interlocuteur révèle :

« Après avoir entendu toutes les personnes qui sont intervenues dans le processus électoral de la Fédération ivoirienne de football (FIF), certains membres de la Fifa se sont rendus compte de la difficulté de réintroduire Didier Drogba dans le jeu électoral. Le débat de remettre ce dernier ou non dans le processus à cours en ce moment. Certains pensent qu’il faille le faire et d’autres disent le contraire. Ces derniers, qui constituent une résistance à la première tendance, soutiennent qu’il ne serait pas juste de réhabiliter l’ancien buteur de l’Olympique de Marseille après que sa candidature ait été rejetée par la Commission électorale de la FIF. Le faire serait créer un énorme et gênant précédent qui salirait l’image de la FIFA. »

Martial Gohourou

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire