Football Côte-d’Ivoire: Le forcing de la FIFA pour le contrôle de la FIF avec son « comité de normalisation »

La FIFA annonce un comité de normalisation

Serge Alain KOFFI

La FIFA a décidé jeudi de nommer un comité de normalisation dont les membres seront désignés conjointement par elle et la CAF, pour suppléer le comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF) dont le mandat s’est achevé en août, dans un communiqué.

“Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la FIF en vertu de l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA’’, a écrit l’instance mondiale du football, qui explique que “cette décision résulte du fait que les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires’’.

Selon la FIFA, le mandat de ce comité de normalisation consistera entre autres à: “gérer les affaires courantes de la FIF ; réviser partiellement les statuts et le code électoral de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les Statuts et les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’assemblée générale de la FIF ; réviser les statuts de certaines parties prenantes ; et en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés’’.

Les membres de ce comité de normalisation, qui fera office de commission électorale, “seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF’’.

“Aucun de ses membres ne sera éligible aux postes à pourvoir lors des élections’’ et le “mandat (de ce comité de normalisation) expirera le 31 décembre 2021’’.

Lundi, la FIF avait annoncé avoir sollicité le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour qu’il se prononce sur la décision de la FIFA, qui avait interrompu en août le processus électoral de la présidence de la FIF.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

La Fifa jusqu’au bout de la marmaille et de l’imposture en Côte d’Ivoire avec l’imposition imminente d’un comité de normalisation

La FIFA se prépare à rendre publique sa décision relative au processus électoral à la présidence de la FIF, bloqué le 27 août 2020. Selon, les informations en notre possession, l’administration Infantino aurait opté pour la mise en place d’un comité de normalisation, en vue de reprendre en main le processus et repartir de zéro.

La FIFA dans sa décision s’appuierait sur l’article 14 des statuts de la FIFA : «La violation de l’alinéa 1 ” de de l’article 14 ” entraîne également des sanctions, même si l’ingérence du tiers n’est pas imputable à l’association membre concernée. Les associations membres sont responsables envers la FIFA de toute négligence grave ou faute intentionnelle imputable aux membres de leurs organes ».

Sur la base de l’article 8 alinéa 2 qui met en avant ” des circonstances particulières ”, elle aurait décidé de mettre en place un comité de normalisation.

” Les organes exécutifs des associations membres peuvent, dans des circonstances particulières, être relevés de leurs fonctions par le Conseil, en concertation avec la confédération concernée, et remplacés par un comité de
normalisation pour une période donnée”, stipule l’ alinéa 2 de l’article 8 des statuts.


L’instance mondiale du football estimerait donc qu’il y a eu des circonstances particulières, dans le cas ivoirien.

Cette normalisation ne sera pas sans conséquence pour la Côte d’Ivoire, dans cette période de pré-campagne à l’élection du président de la Caf. Avec la normalisation, le candidat Jacques Anouma serait privé de la voix de la Côte d’Ivoire le 12 mars 2021. Car, une fédération mise sous ” tutelle ” n’a pas droit de vote.

Une humiliation pour le football en Côte d’Ivoire dont les autorités doivent faire envisager de se concentrer sur d’autres disciplines sportives pour occuper la jeunesse, car il reste possible de devenir une grand pays sans accepter la magouille des gens de la Fifa qui ne sont pas eux mêmes au dessus de tout soupçon.
Oui ce débat se fera !

Charles K et Ange K

Le Bureau du Conseil de la FIFA prend des décisions pour la Côte d’Ivoire et le Pakistan

Le Bureau du Conseil de la FIFA a pris aujourd’hui les décisions suivantes concernant la gouvernance de deux associations membres :

Désignation d’un comité de normalisation pour la Fédération Ivoirienne de Football (FIF)

Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la FIF en vertu de l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA. Cette décision résulte du fait que les instances dirigeantes du football ivoirien ne sont pas parvenues à organiser une procédure électorale conforme aux exigences statutaires et réglementaires applicables à toutes les associations membres de la FIFA.

Après plusieurs mois d’échanges avec la FIF, cet échec a été attribué à des lacunes intrinsèques au sein des processus et structures de gouvernance de la fédération, et notamment des contradictions au sein des statuts et du code électoral de la FIF qui n’ont pour le moment pas pu être résolues, et qui ont eu un impact significatif sur la procédure électorale déficiente menée à bien. Il a également été tenu compte du fait que le mandat de l’exécutif a déjà pris fin.

Le mandat du comité de normalisation comprendra les tâches suivantes : dérer les affaires courantes de la FIF ;

réviser partiellement les statuts et le code électoral de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les Statuts et les exigences de la FIFA, et veiller à leur adoption par l’assemblée générale de la FIF ;

réviser les statuts de certaines parties prenantes ; et en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés.

Le comité de normalisation se composera d’un nombre opportun de membres, qui seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF. Tous les membres du comité de normalisation feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle de la FIFA, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA. Le comité de normalisation œuvrant en qualité de commission électorale, aucun de ses membres ne sera éligible aux postes à pourvoir lors des élections. Son mandat expirera le 31 décembre 2021.

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Football Côte-d’Ivoire: Le forcing de la FIFA pour le contrôle de la FIF avec son « comité de normalisation »

  1. « Les membres de ce comité de normalisation, qui fera office de commission électorale, “seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF’’. »
    Et bim !! Nous revoilà sous tutelle jusqu’au 31 décembre 2021.
    À qui la faute?
    Juste nos propres turpitudes.
    Grandissons un peu.
    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire