L’opposition en Côte-d’Ivoire demande à ses militants « de lui faire confiance »

L’opposition ivoirienne qui espère « la prise en compte de ses préoccupations » dans le cadre du dialogue politique en prélude aux élections législatives, a demandé jeudi à ses militants de « rester mobilisés et lui faire confiance », lors d’un point de presse.

« La coalition des plateformes et partis politiques de l’opposition demande aux militants de lui faire confiance, de rester mobilisés et à l’écoute », a indiqué le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), au nom du groupement.

Lundi, une nouvelle session du dialogue politique s’est ouverte en présence des partis et groupements politiques de l’opposition.


L’opposition a expliqué avoir participé à ces travaux en vue « de la prise en compte de ses préoccupations » dont les « arrêts de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) sur la CEI (Commission électorale indépendante), le retour des exilés avec à leur tête Laurent Gbagbo, Guillaume Soro, Charles Blé Goudé et Akossi Bendjo », relevant le « cadrage prometteur fait par le Premier ministre » Hamed Bakayoko, face à la presse.

A l’entame des discussions, M.Bakayoko avait assuré que « le gouvernement sera attentif à toutes les préoccupations liées » aux législatives prévues dans le premier trimestre de 2021 et appelé les parties à se parler « franchement, sans défiance ».

Ce dialogue politique intervient après les violences électorales qui ont officiellement fait 85 morts et 484 blessés avant, pendant et après la présidentielle du 31 octobre boycottée par l’opposition.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire