Cote-d’Ivoire: Trois dames entrepreneures vont réaliser leur rêve grâce à une ONG et à la Sgci

Kouassi Koffi Amoin, veuve et productrice de porcs à Bouaké, Sondo Germaine Gniza, créatrice d’une ferme de poulets hybrides à San Pedro et Tagnon Sophie Ange qui aspire à la mise en boîte d’une poissonnerie moderne à Tabou peuvent désormais rêver grand. Grâce à Empow’Her, une ONG française qui œuvre pour l’autonomisation et l’accompagnement de la femme, elles viennent de bénéficier d’un financement. Elles recevront chacune un appui financier de deux millions de Fcfa rendu possible avec le soutien de la fondation Société générale qui s’est engagée à aider le programme Spark soumis par l’ONG. Empow »Her a initialement formé 75 femmes en 2019 à Abidjan, Bouaké et Soubré. C’est sur l’ensemble de ces femmes qui ont achevé leur formation que trois lauréates, dont les projets ont été jugés prometteurs, ont été sélectionnées par la fondation adossée à la banque à capitaux français, Sgci, ex-Sgbci.


Soazig Barthélemy, la directrice de l’ONG, s’est réjouie du courage des dames à avoir cru en leur rêve. C’était au cours de la cérémonie de remise des diplômes qui a eu lieu au siège de la banque au plateau mi-décembre. « Je compte sur vous pour aider vos autres sœurs et faire honneur au slogan ‘les femmes sont au pouvoir »’, a déclaré Soazig Barthélemy.

En plus du financement direct ainsi accordé, la fondation Sgci contribuera également au suivi du projet à travers son partenaire ONG. Toutes choses qui nécessitent une enveloppe globale de 8,4 millions de Fcfa pour les trois projets.

Les trois lauréates n’ont pas caché leur joie d’être les élues au financement dans un environnement où l’appui aux initiatives féminines ne court pas tous les coins de rue. Gniza Germaine vise ainsi d’atteindre rapidement 550 poulets hybrides et devenir la première fournisseuse de protéine animale à San Pedro où une clientèle existe déjà selon ses propos. Koffi Amoin se réjouit quant à elle de contribuer ainsi à la création d’emplois dans la zone de Bouaké. Tagnon Sophie peut de son côté moderniser la vente de poisson devenue sa principale activité en investissant dans de nouveaux équipements de conservation et de livraison.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction