Soldats arrêtés en Côte-d’Ivoire: Le Général Apalo formel «un projet de déstabilisation a été déjoué»

Par Connectionivoirienne

Alors que nous sortons lentement d’un processus électoral émaillé de violences suite au mot d’ordre de désobéissance civile lancée par l’opposition et au moment où le chef du gouvernement sur instructions du président de la république a renoué le dialogue politique avec l’opposition, notre pays selon une information rapportée par un confrère de Soir info du mercredi 30 décembre 2020, serait encore dans le viseur des ennemis de la paix en complicité avec des éléments des forces de défense et de sécurité.

C’est à la place d’arme de la plus grande caserne de gendarmerie de notre pays (caserne d’Agban) que l’information a été donnée par le commandant supérieur de la gendarmerie, le général de corps d’armée, Apalo Touré au cours de la cérémonie de décoration de 1111 gendarmes en tant qu’officiers de l’ordre national. C’est sans langue de bois que le premier des gendarmes a lancé un message à l’encontre des comploteurs  » je demande aux uns et aux autres de comprendre que nous sommes la gendarmerie de tout le monde. Les gendarmes, les policiers et autres ne doivent pas être la cible de jeunes manipulés par des gens qui ont déjà gagné leur vie, qui ont tout ». Et d’ajouter “pour atteindre cet objectif lugubre, ils doivent passer par la manipulation des populations, quel que soit le prix que ces enfants, futurs de la Côte d’ivoire, peuvent payer ».


Pour le patron de la gendarmerie, ces ennemis de la paix « ne se sont pas arrêtés aux élections, ils ont commencé à pénétrer cette force républicaine qu’est la gendarmerie, comme ça été fait par le passé ». Aussi et comme pour convaincre les plus sceptiques de son auditoire, le commandant supérieur a annoncé des arrestations au sein de ce corps d’élite. « Ils ont malheureusement convaincu certains de nos frères d’armes. Ils sont arrêtés. Je félicite tous ceux qui ont dénoncé, qui qui ont rendu compte des des contacts lugubre avec ces personnes de peu de foi. La caserne d’Agban ne doit pas être victime de l’ambition des uns et des autres, comme toutes les autres casernes ».

LE GÉNÉRAL PRÉVIENT

« C’est ici sur cette place d’armes que nous avons prêté serment de servir avec honneur et fidélité. C’est pourquoi nous avons pour devise « Pro Patria Pro Lege »(pour la patrie, pour la loi) et notre devise, la voie à suivre à suivre: Union discipline travail. Aujourd’hui, le monde a évolué. Nous sommes certes la grande muette, mais nous devons communiquer. Nous devons clairement, sans ambages, dire dire ce qui n’est pas bon pour un pays. Surtout quand on vient entrer dans nos casernes pour chercher à empoisonner l’esprit pour qu’ils deviennent du droit chemin » a-t-il conclut

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire