De Trump à l’administration Biden les relations entre la Côte-d’Ivoire et les USA demeurent excellentes

La Côte d’Ivoire et les États-Unis d’Amérique entretiennent d’excellentes relations dans le cadre de la coopération entre les deux États.

Et le changement intervenu à la tête de l’exécutif américain, avec l’élection du démocrate Joe Biden, n’aura aucune incidence sur cette excellente coopération.

La Côte d’Ivoire et les États-Unis vont poursuivre leur coopération sur la base de la politique africaine de l’administration Trump définie en 2018. Celle-ci avait pour axes majeurs le bilatéralisme, la bonne gouvernance, la promotion de la démocratie, le maintien et le renforcement des instruments américains de coopération.

Au niveau politique, la coopération entre les deux pays est portée par une convergence de vues sur les grandes questions de l’actualité internationale.
Depuis sa nomination en qualité d’Ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire près les États-Unis, l’Ambassadeur Mamadou Haidara ne fait qu’oeuvrer au raffermissement des liens entre la Côte d’Ivoire et les Etats Unis d’Amérique, à travers la multiplication des contacts et des rencontres avec les autorités américaines aussi bien de l’exécutif que du législatif.

Le diplomate a ainsi rencontré la directrice de la Maison Blanche pour l’Afrique, Erin Walsh le 22 août 2019. Au cours des échanges, il a sollicité le soutien des autorités américaines dans le cadre de la lutte contre la résurgence du terrorisme en Afrique de l’Ouest.

Le mois suivant, soit le 11 septembre 2019, SEM Mamadou Haidara rencontrait au congrès américain des collaborateurs des sénateurs Eliot Engel et Michael Thomas McCaul. Au cœur des discussions, le débriefing d’une mission américaine en Côte d’Ivoire, pour découvrir la filière production et commercialisation du cacao.


Les représentants des sénateurs ont suggéré une plus grande implication des coopératives agricoles dans la chaine de commercialisation du cacao en Côte d’Ivoire. Mais elles ont également réaffirmé la volonté du congrès américain à voter des lois pour appuyer cette action.

Comme il l’a toujours fait chaque qu’il en a eu l’occasion, l’Ambassadeur a saisi l’opportunité de cette séance de travail pour présenter toutes les actions menées par le gouvernement ivoirien dans le cadre de la lutte contre l’exploitation des enfants. Il a notamment évoqué la politique de scolarisation obligatoire des enfants de 6 à 16 ans, la construction d’établissement scolaires et de cantines, le relèvement du prix du cacao aux planteurs ainsi que des actions de coordination avec le Ghana voisin pour la lutte contre le trafic transfrontalier des enfants.

Le chef de la mission diplomatique ivoirienne au pays de l’Oncle Sam , a aussi saisi l’occasion de cet échange pour faire la distinction entre le trafic transfrontalier des enfants et les enfants qui accompagnent de façon occasionnelle leurs parents dans les plantations.

Dans le cadre de l’eco-diplomatie, l’ambassadeur Mamadou Haidara conduit également des missions économiques.
Du 10 au 12 février 2020, il a conduit une mission d’hommes d’affaires ivoiriens à Houston dans l’État du Texas, en vue de faire la promotion des investisseurs de la Côte d’Ivoire dans les secteurs de l’énergie, la santé et l’éducation.
« L’élection du démocrate vient renforcer cette coopération déjà excellente », fait remarquer à Abidjan, un diplomate.

Samuel Tia
Lebanco.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction