Côte-d’Ivoire: Comment expliquer les 3 sièges de députés de Kong contre 1 à Adiaké, à égalité avec Man ?

« Kong avec 87.929 habitants a 3 sièges, Adiaké avec 100.445 habitants a 1 seul siège »

A l’approche des élections législatives et avec le nombre de sièges à pourvoir tels que présentés, la question est : Sur quelle base s’est fait le découpage des circonscriptions électorales et donc l’octroi des sièges ? Dans le principe, à la question « Quels critères ont servi à la délimitation des circonscriptions ? », la réponse est :  » sur la base de l’étendue du territoire et du nombre d’habitants du territoire concerné ».

Mais dans le cas ivoirien, il est dit : « Le nombre et l’étendue des circonscriptions électorales pour l’élection des députés sont fixés par décret en Conseil des ministres sur proposition de la Commission chargée des élections. Code électoral, article 69. ». Du moins pour ce qui est des élections législatives de 2016. Ces critères ont-ils été reconduits de facto ? Mystère et boule de gomme. Toujours est-il qu’en comparant les chiffres des populations (chiffres du recensement général de 2014) et des sièges octroyés par département, on se rend compte qu’il y a des disparités ahurissantes qui ne manquent pas de susciter des interrogations.


En voici quelques exemples : le département de Mankono avec une population de 210.000 habitants a 4 sièges de députés, tandis que le département de Yamoussoukro avec 300.000 habitants a 3 sièges ; Odienné-Samatiguila avec une population estimée à 100.624 habitants a 5 sièges, tandis que le département de Daoukro avec 112.188 habitants a 3 sièges ; Kaniasso-Minignan avec une population d’environ 89.000 habitants a 2 sièges et Bloléquin avec ses 123.000 habitants a 2 sièges ; le département de Korhogo avec une population de 536.851 habitants a 10 sièges, or le département de Zoukougbeu avec 110 514 habitants a 1 seul siège; Le département de Séguéla avec une population de 198.445 habitants a 4 sièges tandis que le département de Divo qui a 387.000 habitants a 3 sièges, le département de Bouaflé avec 336.254 habitants a 3 sièges ; Le département de Kong avec une population de 87.929 habitants a 3 sièges, tandis que le département d’Adiaké avec 100.445 habitants a 1 seul siège.

Des exemples de ce genre de disparités, sauf erreur de notre part sont multiples. Va-t-on songer à équilibrer le découpage électoral avant le scrutin législatif ou alors il restera en l’état ? Tout le monde observe.

Nouveau Réveil

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Comment expliquer les 3 sièges de députés de Kong contre 1 à Adiaké, à égalité avec Man ?

  1. Comme c’est ahurissant que cela vienne du nouveau réveil. En 2014le pdci n’était il membre du rhdp ? Pourquoi en cette ce journaleux n’en a pas fait cas ? Quand est ce que les ivoiriens opposants seront conséquents avec eux mêmes et leur conscience .

  2. @tomas,
    Donc ce qu’on décrit ne te gêne en rien, ce qui te gêne c’est que le PDCI n’ait rien dit parce qu’il était attablé au Restaurant de 2011 à 2018 ? Hum !…

  3. Chance ou opportunité
    N’est-ce pas une chance pour le GPS qui s’est tout le temps fanfaronné d’être majoritaire et avoir effacé les traces du RHDP au Nord.
    N’est-ce pas une opportunité pour l’opposition de rafler tous les postes électifs lui permettant de s’octroyer le pouvoir législatif.
    À moins que ce n’était que du bruitage médiatique pour le plaisir inconditionnel des endoctrinés.
    « On peut faire ça ou dire ça aujourd’hui »
    À force de se plaindre à tout va, on ne sera pas étonné que cette opposition fla-fla réclame des sièges sur notre mer atlantique.
    Organisez vous que de vous torpiller sur votre participation à cette joute électorale que de rechercher une traîtrise ou une quelconque bravoure.
    Quoi Koïta le malien de Château Rouge.
    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire