Après son appel à un putsch en Côte-d’Ivoire, Soro peut-il sortir de sa cachette et revenir à Paris ?

Séjournant hors de la France depuis le mois de novembre, Soro Guillaume souhaiterait revenir en France, précisément à Paris, son principal coin de résidence depuis qu’il a fui la Côte d’Ivoire début 2019. Problème : l’ancien chef de la rébellion qui dispose d’un visa pour l’espace Schengen délivré par le consulat de France de France à Genève en Suisse, est visé par un mandat d’arrêt émis par les autorités ivoiriennes.

(…)

Un mandat politique ? Pour démontrer que c’est le cas en l’espèce, les avocats de Soro s’appuient notamment sur deux décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples qui avaient largement mis à mal les poursuites judiciaires ivoiriennes visant l’opposant et souligné leur caractère « politique ».
(…)


Macron avait déclaré lors d’une interview que la présence en France de monsieur Soro n’était pas « souhaitée », après que ce dernier ait appelé l’armée ivoirienne à renverser les autorités ivoiriennes par un coup d’état.

C’est suite à cet appel que les autorités françaises avaient invité Soro à quitter leur territoire. Un court moment apparu à Bruxelles, l’ancien premier ministre de Côte-d’Ivoire, avait transité par Genève pour disparaître des radars… Alors qu’il est régulièrement annoncé en Turquie ou sur Chypre, selon de bonnes sources Soro serait bel et bien toujours à Genève qu’il n’aurait jamais quitté.

La Suisse possède une des procédures d’extraditions les plus complexes, surtout pour des personnes ayant des intérêts économiques dans le pays. Soro Guillaume détiendrait plusieurs comptes bancaires et des biens immobiliers «conséquents» à Genève et à Zurich.

Connectionivoirienne avec Africa Intelligence

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction