Le péage de « l’autoroute » de Grand-Bassam opérationnel en avril (corridor routier Abidjan)

(Agence Ecofin) – Le projet routier Abidjan – Lagos est un important corridor régional de commerce et de transport pour assurer la jonction entre des villes dynamiques sur le plan économique en Afrique de l’Ouest à savoir Abidjan, Accra, Cotonou, Lomé et Lagos.

La principale section ivoirienne est pratiquement achevée.

Les automobilistes qui empruntent l’autoroute de Grand-Bassam devront bientôt s’acquitter de frais de péage.

L’ouvrage est presque terminé et sa livraison est prévue courant avril. L’information a été donnée par le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amedé Kouakou, qui effectuait une visite d’inspection du chantier le mercredi 13 janvier.


« L’entretien d’une telle voie coûte énormément d’argent. Et ce poste de péage nous aidera dans ce sens. […] Selon l’engagement qui a été pris par le Fonds d’entretien routier et l’entreprise exécutante, d’ici début avril les travaux seront terminés », a-t-il annoncé, ajoutant que les tarifs du péage seront fixés par le gouvernement en Conseil des ministres.

Financée par la Chine à hauteur de 4,8 milliards FCFA (environ 8,8 millions USD), cette autoroute – achevée à 80% – comporte au total 16 couloirs à raison de huit couloirs par sens. Elle fait partie intégrante du corridor Abidjan – Lagos, qui relie les capitales de cinq Etats d’Afrique de l’Ouest – Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin et Nigeria – et couvre quelque 1 028 km et huit postes-frontière.

Il s’agit d’un projet phare du Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA), initiative continentale dont la Banque africaine de développement est l’organe d’exécution.

Romuald Ngueyap

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire