District d’Abidjan Côte-d’Ivoire: Cissé Bacongo, le maire qui a métamorphosé la commune de Koumassi (reportage)

Par Connectionivoirienne

Mairie de Koumassi, un exemple de bonne gouvernance

La commune de Koumassi est passée en quelques années d’une « cité trouble sommeil » à une cité où il fait désormais bon vivre et une destination prisée pour les investisseurs. Le maire Ibrahima Cissé Bacongo et son équipe ont fait de Koumassi la nouvelle vitrine de la capitale économique ivoirienne, tant par son embellissement que par la qualité de vie offerte aux populations. Un changement immense en seulement quelques années de gestion.

LA MARQUE IBRAHIMA CISSÉ BACONGO

Ce qui semble pour l’heure préoccuper les Ivoiriens comme on le sait, reste le débat relatif à la bataille parlementaire à venir. Dans les différents états-majors des partis politiques, on peaufine les stratégies pour gagner la bataille de la majorité parlementaire. Les députés sortants sont à l’épreuve des bilans quand leurs adversaires déroulent leurs chapelets de promesses non tenues par les sortants. Mais au-delà de cette échéance législative, c’est un regard anticipé sur les échéances municipales à venir. Il sera alors question pour les maires sortants de défendre leurs bilans. Dans le District d’Abidjan, une commune semble être au-dessus du lot.

FOCUS SUR LA COMMUNE DE KOUMASSI

Koumassi est l’une des communes de la ville d’Abidjan qui fait de plus en plus parler d’elle en bien. Elle est citée comme un bon exemple de bonne gouvernance. Incontestablement, la commune de Koumassi s’affiche aujourd’hui comme la vitrine du District Autonome d’Abidjan, au regard de la métamorphose réalisée sur toute l’étendue du territoire communal en général et particulièrement à son grand carrefour désormais baptisé PLACE DE L’ESPERANCE et qui rappelle l’une des paroles de notre hymne national.

Ce mardi 19 janvier 2020, nous nous sommes rendus dans cette commune pour constater de visu les différentes réalisations du maire depuis son élection à la tête de ce conseil municipal. Il est 7h30mns lorsque nous arrivions au grand carrefour de Koumassi. Ici, dans un passé très récent, la simple évocation du nom de ce carrefour donnait des frissons tant ceux qui y régnaient en maîtres étaient pour la plupart des gens en conflit avec la loi: « gnambros », microbes, commerçants véreux, bandits de grand chemin pour ne citer que ceux-là. Koumassi était alors une cité tristement célèbre avec ses bagarres à la machette qui étaient servis chaque jour aux populations.

A notre arrivée ce mardi matin, c’est un autre visage de Koumassi que nous découvrons. Un décor digne d’une commune européenne. Plus de ‘’gnambros’’, pas de commerçants anarchistes, les microbes et tous ceux qui troublaient la quiétude des personnes qui passaient par ce lieu ont déserté pour ne laisser la place à des magasins et supermarchés modernes sortis de terre. Espaces verts, aires de jeux s’offrent aux visiteurs. Ici, c’est ‘’KOUMASSI NOUVEAU’’.

A 2 minutes de marche, nous voici au marché ‘’Djê Konan’’ situé entre une belle rue commerciale encore au décor des fêtes de fin d’année et un boulevard menant dans le centre-ville. Dans ce vaste marché rénové, chaque chose est à sa place et chaque acteur joue pleinement sa partition dans une ambiance bon enfant.

Quelques échanges avec les commerçants nous ont permis de comprendre qu’ils sont heureux de mener leurs activités dans la quiétude et la paix. Une d’entre-elles, dame Kouamé Yolande S.K dira en substance « le maire a bousculé nos habitudes et on n’était pas content au début. Mais aujourd’hui, je réalise que ses décisions étaient pour notre bien. Maintenant, j’exerce mon commerce sans la peur au ventre, dans la paix et sans me sourciller que quelqu’un viendra voler ma recette ».

La peur d’exercer une activité dans le périmètre du grand carrefour semble être définitivement rangée dans le placard de l’histoire de cette commune.

À quelques pas de ce marché moderne où règnent l’ordre et la discipline, nous sommes reçu à la mairie par monsieur Coulibaly Youba, le chargé des relations presse et médias et de la communication interne de la mairie.

Bâtie sur une superficie d’environ 1200 m2, la mairie de Koumassi est l’administration par excellence qui gère le quotidien de ses habitants. L’édifice a été réhabilité et modernisé sous Cissé Bacongo. On se rappelle ce qu’il avait fait du bâtiment de la Fonction publique au plateau lorsqu’il était à la tête de ce ministère.

blank

LES REALISATIONS ET ACTIONS PHARES DU MAIRE, IBRAHIMA CISSE BACONGO

«Lorsque nous sommes arrivés à la tête de la mairie, le maire a commencé par mettre de l’ordre dans la commune en démolissant toutes les constructions et occupations anarchistes. Il a commencé à libérer les grands artères, à créer un cadre propice pour les écoles et pour l’administration. Il allait tellement vite que nous-mêmes ses proches collaborateurs nous nous sommes demandés si à cette allure les populations n’allaient pas un matin nous chasser. Mais aujourd’hui nous constatons avec beaucoup de plaisir, mais surtout avec les retours de nos populations que le maire a pris des décisions courageuses et salutaires», dira Coulibaly Youba pour commencer avant de nous étaler les différentes réalisations phares de la mandature du premier magistrat de la commune.


Il s’agit entre autres selon monsieur Coulibaly :

Des travaux titanesques de déguerpissement des commerces anarchiques installés autour des établissements scolaires. Le maire a créé un cadre propice aux études et surtout rétabli la confiance entre les parents d’élèves et l’école, afin de redonner le goût de l’éducation aux enfants pour qu’ils soient des citoyens modèles, aux valeurs civiques au bénéfice de la Nation.

La création d’une brigade spéciale pour la sécurité, la salubrité et la fluidité routière. Le maire Cissé Bacongo a fait de l’ordre et de la sécurité un pan majeur de sa mandature.

Des travaux d’assainissement et de bitumage des voiries de la commune.

La dématérialisation des secteurs d’activité par une politique de sectorisation afin de permettre une meilleure localisation de tous les domaines d’activité.

Le maire a mis en place une Bourse du bois qui est un joyau architectural de 204 box avec un réfectoire, un restaurant, une infirmerie et toilettes modernes et qui est exclusivement destinée aux commerce du bois. En plus de cela, les garagistes et artisans de la commune se sont vus octroyer un espace aménagé d’une superficie d’environ 9.000m2. Un site qui a permis non seulement de mieux organiser ce secteur avec la création d’un collectif mais également d’insérer 67 garagistes et 122 magasiniers. Il faut noter également la création d’un marché de friperie, un espace Mode-Beauté-Cosmétique, un espace numérique qui a permis de relocaliser tous les anciens du ‘’Djassa’’ qui se font désormais appelés Opérateurs économiques sans oublier le Carré des gares qui regroupe toutes les compagnies de transport de voyageurs.

blank

La réhabilitation du grand marché de Koumassi qui sera bientôt mis à la disposition des populations.

L’ouverture d’un guichet-emploi jeunes qui loin d’être un effet de mode, marque la volonté du maire de promouvoir l’entrepreneuriat et de favoriser le financement de projets innovants.

L’organisation d’un forum Investir à Koumassi qui a pour objectif principal, la création d’une synergie entre la mairie de Koumassi et les partenaires techniques financiers susceptibles de contribuer à la réalisation de projets de développement communaux. Ce forum est une des clés du succès du rayonnement de la commune de Koumassi. Avec les différents investissements faits par les partenaires, ce sont des emplois directs et indirects qui ont été créés pour les jeunes.

Lorsque nous prenons congé de monsieur Coulibaly qui nous indique au passage que les services de la mairie restent ouverts et disposés à recevoir tous les médias, nous avions à cœur d’arracher quelques mots au premier magistrat qui malheureusement était absent des lieux.

Les différentes informations données plus haut par le chargé des relations presse vont donc nous permettre de compléter les sites à visiter. Un agent de la mairie qui nous observait depuis un moment à notre sortie vient vers nous et en ces termes : « Monsieur si c’est un taxi communal que vous attendez, ils ne passent plus ici. Ils sont regroupés loin du périmètre de la mairie ». Étonnés, nous avons cherché à comprendre pourquoi. Notre interlocuteur nous indique que c’est une décision du maire de mettre de l’ordre dans le périmètre de la mairie qui n’est rien d’autre que la porte d’entrée de la commune. Sacré maire !!! Cissé Bacongo est un homme de la sécurité et de l’ordre. Il est en parfaite harmonie avec son slogan de campagne « Koumassi autrement, c’est possible ».

blank

Nous avons visité tous les sites et échangé avec les différents acteurs. Il ressort de cette visite que la commune de Koumassi s’est métamorphosée sous l’ère Cissé Bacongo et ce sont les populations elles-mêmes qui vantent le bilan de leur premier magistrat.

Comme on peut le voir, tout est une question de volonté. Il est possible de transformer l’impossible en possible quand on y met une dose de volonté.

Le maire Ibrahima Cissé Bacongo avait dit : « Je veux que ce soit Cocody qui cherche à devenir comme Koumassi. Je veux qu’on se compare à nous. Je vous le dis, tout est possible. Maintenant, s’il y a des gens ici qui doutent, c’est leur affaire. S’il y a des gens assis ici, qui se posent des questions métaphysiques, ça c’est leur affaire ». Tout semble lui donner raison.

Emmanuel de Kouassi
Dekouassi64@gmail.com

blank

Commentaires

blank

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire