Guibéroua/Côte-d’Ivoire: Alain Bley Bitignon veut faire du «développement» la priorité

Développement rural de Guibéroua, un jeune cadre en fait son cheval de bataille

Guibéroua, ville de près de 150 mille habitants, située dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire est une localité du département de Gagnoa, dans la région du Gôh (ex-Fromager).

Cette cité, qui a été érigée en sous-préfecture depuis l’Indépendance de la Côte d’Ivoire en 1960, manquerait malheureusement aujourd’hui de tout, malgré les cadres que la ville a vu défilés au cours des décennies.

Pis, les populations reprochent à certains de leurs cadres et politiciens d’y semer la discorde et la violence. En témoigne les affrontements communautaires survenus en août 2020 qui ont coupé la ville du reste de la Côte-d’Ivoire durant plusieurs semaines. «Tout et tout est politisé ici», affirment des jeunes de la ville. «C’est la politique seulement qui intéresse les cadres ici. Le développement ne les intéresse pas », martèle aussi un homme d’un certain âge rencontré devant l’Hôtel de ville.


Cette situation malveillante a fait prendre conscience à la nouvelle génération de politiciens qui a pris l’engagement ferme d’investir à Guibéroua et surtout de parcourir toutes les localités environnantes afin de ramener le calme et préserver la paix et la cohésion sociale, gages du développement.

Au nombre de ceux-ci figure le doctorant en Sciences et Gestion de l’environnement, option foresterie, Alain Bley Bitignon. Ce spécialiste en Développement communautaire est également un natif de Guibéroua.

L’homme parraine la plupart des activités visant à consolider la paix et la cohésion dans la ville. Lors de la récente rentrée scolaire, il a distribué 1150 kits scolaires.

En marge de cela, il a créé des activités à dividendes communautaires avec une approche plus pragmatique et initié une formation pour l’autonomisation de la jeunesse et des femmes.

Au regard des actions concrètes posées par ce jeune cadre dynamique à Guibéroua et dans ses environs, les populations n’ont qu’un seul vœu en ce moment : qu’il se présente aux législatives de mars prochain pour occuper le fauteuil de député afin de mieux défendre leurs intérêts a l’Assemblée nationale. Notons que ce fils de Guibéroua a aussi la bénédiction de certaines têtes couronnées.

Avec Koaci

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire