La Côte-d’Ivoire autorise les vaccins BioNtech/Pfizer et Moderna, 3 autres vaccins sur la liste d’attente

(Agence Ecofin) – Pour lancer sa campagne de vaccination prévue pour démarrer en avril 2021, la Côte d’Ivoire a choisi d’opter pour plusieurs vaccins développés à l’étranger. Le gouvernement veut vacciner 20% de la population et déjà 5 vaccins sont envisagés pour atteindre cet objectif, dont 2 déjà approuvés.

La Côte d’Ivoire a autorisé les vaccins américains Pfizer et Moderna dans le cadre de son programme de lutte contre le coronavirus. C’est ce qu’a annoncé le gouvernement ivoirien à l’issue d’un Conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 janvier 2021.

Selon les autorités ivoiriennes, ces deux entreprises ont obtenu l’approbation de l’Agence ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP), l’institution chargée de la bonne gestion, la réglementation, la régulation et l’approvisionnement du pays en produits pharmaceutiques. Près de 100 000 doses du vaccin Pfizer-BioNTech, dont le taux d’efficacité est estimé à 90% sont ainsi attendues pour la mi-février.

Cette décision vise à permettre à l’Etat ivoirien de lancer sa campagne de vaccination contre une pandémie qui a déjà touché 25 751 personnes sur son territoire, pour 142 décès et 24 119 guérisons. En décembre 2020, le gouvernement a annoncé qu’il prévoyait de vacciner au moins 5 millions de personnes (20% de la population) contre la maladie lors d’une campagne prévue pour débuter en avril prochain.


« Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19, le gouvernement s’est engagé à offrir aux populations des vaccins, dès le premier trimestre 2021, qu’ils soient gratuits ou payants […] Le Conseil des ministres maintient le calendrier prévu pour la campagne de vaccination et a instruit le ministre chargé de la Santé et l’ensemble des ministres concernés à l’effet de poursuivre les préparatifs du dispositif de la campagne », indique le compte rendu du Conseil des ministres.

Alors que des dénonciations se font de plus en plus entendre sur les inégalités concernant la distribution des vaccins entre pays riches et pauvres, la Côte d’Ivoire a choisi l’option de se tourner vers plusieurs partenaires au lieu de concentrer ses attentes sur un seul vaccin ou deux.

Ainsi, selon le gouvernement, les vaccins AstraZeneca de la Grande-Bretagne, Sinopharm de la Chine et Sputnik V de la Russie, toujours sur la liste d’attente devraient bientôt recevoir l’autorisation de l’AIRP.

Moutiou Adjibi Nourou

Commentaires facebook

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire